Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

04 septembre 2020 13:50

Rentrée au Luxembourg

Masques, hygiène: le plan rentrée a été dévoilé

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Éducation nationale Claude Meisch a présenté vendredi le dispositif sanitaire pour la rentrée.

Un dispositif sanitaire adaptable à la situation, école par école, selon les circonstances de chaque établissement. Le ministre de l'Éducation nationale Claude Meisch a présenté ce vendredi les mesures de la rentrée scolaire. «Nous voulons assurer le droit à l'éducation au maximum, en laissant le minimum de place au virus» a lancé le ministre, qui reconnaît que l'année scolaire qui s'ouvre dans une dizaine de jours «sera marquée par le Covid».

Premier élément de la lutte contre la pandémie, le masque. Il est obligatoire sur le chemin de l'école dès 6 ans. Dans les classes et les cours de récré du fondamental, il est facultatif. Dans le secondaire, le masque est obligatoire à la récréation. Chaque lycée peut décider de choisir de le rendre obligatoire dans la salle de classe, pendant les cours.

En outre, les cantines rouvrent et les cours de sports reprennent. Le masque devra être porté jusqu'à ce que l'élève soit assis à table, ou sorte des vestiaires. Les cantines fonctionneront comme les restaurants avec dix convives par table au plus.

«Protéger chaque élève, chaque réseau enseignant»

Le ministère compte aussi sur une bonne et régulière aération des bâtiments scolaires, une hygiène renforcée des mains ou encore une organisation des déplacements au sein des établissements pour éviter au mieux de se croiser. Les élèves présentant des symptômes sérieux du Covid seront eux invités à rester chez eux, le temps de se faire tester.

Ce scénario de base sera donc déclinable en fonction de la situation, avec trois possibilités. Un cas dans une classe entraîne automatiquement le port du masque dans la classe, qui sera éloignée du reste de sa communauté scolaire. Elle ne mangera par exemple pas à la cantine. Plusieurs cas et c'est la quarantaine pour la classe et la population concernée sera testée. Enfin, en cas de chaîne d'infections dans l'école, des mesures plus strictes seront prises, les classes concernées seront placées en quarantaine et un tracing des contacts sera effectué.

L'avantage de ces mesures flexibles et adaptables, selon le ministre: les élèves moins concernés par le virus subissent un dispositif moins lourd et se rapprochent d'une vie scolaire normale. Pour ça, Claude Meisch le martèle lui aussi: «Le respect des gestes barrières» est crucial pour répondre à la mission que s'est fixée l'Éducation nationale: «Protéger chaque élève et chaque enseignant».

L'essentiel Radio · Masques, hygiène: le plan rentrée a été dévoilé

(jw/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats