Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Laurent Touvet, préfet de Moselle (à gauche), lors de la visite du Premier ministre français, Jean Castex, à l'hôpital de Mercy, le 14 janvier dernier. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

02 mars 2021 11:55

Covid en Moselle

«Pas d'inquiétude nouvelle de la part du Luxembourg»

METZ/LUXEMBOURG - Contrairement à l'Allemagne, les Mosellans n'auront pas à montrer un test négatif pour entrer sur le territoire luxembourgeois.

Alors que les Mosellans qui travaillent en Allemagne devront présenter un test négatif de moins de 48h pour entrer sur le territoire allemand, la situation des frontaliers au Luxembourg s'avère beaucoup plus confortable. Et ce malgré le taux d'incidence élevé du Covid-19 dans le département de la Moselle, depuis plusieurs semaines.

«Le gouvernent luxembourgeois est très soucieux du libre passage. Rien ne change à ce propos», a indiqué à L'essentiel Laurent Touvet, préfet de la Moselle. Les travailleurs peuvent donc être rassurés, ils ne devraient pas avoir de mauvaise surprise dans les semaines à venir... D'autant que la situation sanitaire dans le département frontalier du Luxembourg est «stabilisée à un niveau haut avec quelques signes encourageants de baisse de la diffusion du virus», a résumé le préfet.

Pas d'alcool sur la voie publique dans les villes

Après un pic de 315 cas pour 100 000 habitants, le taux d'incidence est passé à 284. Le taux de positivité est inférieur à la moyenne nationale (6%) et la présence du Covid baisse dans les eaux usées. Dans ce contexte, le Luxembourg «n'a pas manifesté d'inquiétude nouvelle» concernant la situation sanitaire du département voisin.

La Moselle, en revanche, a tout de même décidé d'imiter le Grand-Duché en ajoutant une restriction: l'interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique. Une décision qui ne concerne que les villes de plus de 10 000 habitants. La conséquence d'un week-end ensoleillé où «des petits regroupements» ont été constatés.

L'objectif est clair: éviter une remontée en flèche du virus dans le département qui pourrait signifier un confinement le week-end, voire un confinement local: «Il n'y a pas de seuil arithmétique mais je ne veux pas anticiper les décisions du gouvernement», a conclu le préfet.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats