Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

13 avril 2021 14:50

Coronavirus dans le monde

Paris suspend les vols entre la France et le Brésil

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 136 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 196 pays et territoires. Plus de 2,9 millions de personnes sont mortes. Près de 68 millions de patients sont considérés comme guéris.

Le Luxembourg compte plus de 64 000 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 777 décès.

• Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 562 533 décès pour plus de 31 millions de cas recensés. Suivent le Brésil avec 354 617 mort, le Mexique avec 209 702 morts, l'Inde avec 171 058 morts, et le Royaume-Uni avec 127 100 morts.

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Mardi 13 avril

16h: Paris suspend tous les vols entre le Brésil et la France

Paris a décidé de suspendre «jusqu'à nouvel ordre» tous les vols entre le Brésil et la France, en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19, a annoncé mardi, le Premier ministre, Jean Castex.

«Nous constatons que la situation s'aggrave et nous avons donc décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre tous les vols entre le Brésil et la France», a expliqué le chef du gouvernement, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

14h47 Passeport sanitaire européen: Bruxelles vise une entrée en vigueur «fin juin»

La Commission européenne vise une entrée en vigueur à la fin juin, du certificat sanitaire destiné à faciliter la libre circulation dans l'UE, dans la perspective des congés d'été, a indiqué mardi, le commissaire Didier Reynders devant les eurodéputés. «Nous voulons pouvoir commencer avec ce système à la fin juin», a déclaré le responsable, devant la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen.

Le Parlement compte sur une adoption du projet de règlement lors de sa plénière du 7-10 juin, à l'issue de négociations avec les États membres sur ce «certificat vert» proposé par la Commission, destiné à faciliter les déplacements des Européens pouvant ainsi attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés. Et éviter en conséquence les mesures de restriction (quarantaine, test) dans le pays de destination.

Du point de vue de la mise en œuvre technique, «nous voulons pouvoir commencer avec un projet pilote début juin», a précisé le commissaire belge, chargé de la libre circulation dans l'UE.

12h50 Autriche: épuisé, le ministre de la Santé démissionne

Le ministre autrichien de la Santé, Rudolf Anschober (photo) a annoncé mardi, sa démission, se disant «épuisé» par la gestion de la pandémie de Covid-19. Après «15 mois qui ont paru 15 ans», «je démissionne de mon poste», a déclaré l’élu écologiste de 60 ans, visiblement ému, lors d’une conférence de presse à Vienne. Il quittera ses fonctions lundi.

«Je ne suis pas en burn-out, sinon je ne serais pas là», mais «depuis quelques semaines, je manque d’énergie», a-t-il ajouté. Le ministre avait été hospitalisé début mars pour des «problèmes cardiovasculaires».

12h45 Le bilan de la pandémie dans le monde

La pandémie a fait au moins 2 947 319 morts dans le monde, depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP, à midi. Plus de 136 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués. Sur la journée de lundi, 8 924 nouveaux décès et 613 712 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1 480 nouveaux morts, l’Inde (879) et la Pologne (645).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 562 533 décès. Suivent le Brésil avec 354 617 morts, le Mexique avec 209 702 morts, l’Inde avec 171 058 morts et le Royaume-Uni avec 127 100 morts.

12h42 Retour du festival d’Édimbourg, en août et en plein air

Le festival d’Édimbourg, plus grand événement mondial de spectacle vivant, se tiendra bien cette année du 7 au 29 août mais en extérieur, ont annoncé mardi les organisateurs, qui avaient dû annuler l’édition 2020, à cause du Covid-19. Pour tourner la page de l’annulation de l’édition 2020, la première en plus de 70 ans, les spectacles se tiendront notamment sur trois scènes en plein air spécialement conçues, installées dans des lieux emblématiques de la capitale écossaise.

Parmi les mesures qui seront mises en place: espacement des sièges, spectacles plus courts et sans entracte, billetterie sans contact. La programmation, qui mêlera opéra, musique classique et contemporaine, mais aussi théâtre, sera annoncée le 2 juin, avant l’ouverture des réservations le 11 juin.

Le festival, créé en 1947, attire chaque année quelque 4,4 millions de personnes et 25 000 artistes de plus de 70 pays.

11h42 La maire de Paris veut «un lieu de mémoire active»

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a annoncé mardi vouloir «construire un lieu de mémoire active» à Paris en hommage aux victimes de la pandémie de Covid-19, dont le bilan approche les 100 000 décès dans l’Hexagone. Ce lieu de mémoire, dont la forme doit encore être précisée, sera le fruit d’un partenariat avec l’institut «Covid-19 Ad memoriam», dont les professeurs Jean-François Delfraissy et Françoise Barré-Sinoussi sont les présidents d’honneur, a précisé la maire de la capitale en ouverture du Conseil de Paris.

10h58 Durcissement des règles approuvé en Allemagne

Le gouvernement allemand a approuvé mardi, un durcissement de sa loi sur la protection contre les infections lui permettant dorénavant d'imposer des restrictions harmonisées sur tout le territoire, pour mieux combattre la pandémie de Covid-19.

Ce projet, qui doit encore être ratifié par le Bundestag, prévoit qu'au delà d'un seuil de 100 nouvelles infections pour 100 000 habitants sur trois jours, l'État fédéral pourra décider de la mise en place de couvre-feux nocturnes, la réduction des contacts entre personnes privées ou encore la fermeture de magasins jugés non essentiels.

9h46 L'OMS demande la suspension de la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés

Plusieurs organisations internationales dont l'OMS ont demandé, mardi, la suspension dans le monde entier de la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés alimentaires, en raison des importants risques de transmissions à l'homme de nouvelles maladies infectieuses.

«Les animaux, en particulier les animaux sauvages, sont la source de plus de 70% de toutes les maladies infectieuses émergentes chez les humains, et nombre d'entre elles sont causées par de nouveaux virus», soulignent dans un communiqué commun l'OMS, l'Organisation mondiale de la santé animale et le Programme environnemental de l'ONU. La transmission à l'homme du virus du Covid par ce biais est une des théories favorisée par les experts mandatés par l'OMS.

7h38 L'Inde approuve le vaccin russe Spoutnik V

L'Inde a approuvé le vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, a annoncé mardi, un grand fabricant local de médicaments, alors que la campagne de vaccination bat son plein et qu'une flambée de contaminations sévit dans le pays de 1,3 milliard d'habitants.

«Nous sommes très heureux d'avoir obtenu l'autorisation d'utilisation d'urgence du Spoutnik V en Inde», a déclaré G.V. Prasad, coprésident et directeur général de Dr Reddy's Laboratories, dans un communiqué.

7h Le variant britannique n’entraîne pas plus de formes graves, selon deux études

Deux études publiées mardi, affirment que le variant britannique du coronavirus n'entraîne pas plus de formes graves de Covid-19, à rebours des conclusions de précédents travaux de recherche, mais confirment qu'il est bien plus contagieux que les souches précédentes. Les auteurs de la première étude, publiée dans The Lancet Infectious Diseases, ont analysé les données de 341 malades du Covid hospitalisés à Londres entre le 9 novembre et le 20 décembre, en pleine émergence du variant 501Y.V1, désormais dominant dans une grande partie de l'Europe.

58% d'entre eux étaient infectés par ce variant, aussi connu par le nom de sa lignée, B.1.1.7, et 42%, par d'autres souches. 36% des patients du premier groupe sont tombés gravement malades ou sont décédés, contre 38% dans le deuxième groupe, ce qui suggère que le B.1.1.7 n'est pas associé à une plus grande gravité. Les chercheurs ont en revanche montré que les échantillons provenant de patients infectés par le variant contenaient en moyenne une plus grande quantité de virus, indice d'une transmissibilité plus élevée.

La seconde étude, parue dans The Lancet Public Health, a analysé les données de près de 37 000 utilisateurs britanniques d'une application mobile conçue pour signaler ses symptômes du Covid, diagnostiqués positifs entre le 28 septembre et le 27 décembre.

À partir du nombre de personnes ayant rapporté des symptômes chaque semaine dans une zone donnée, elle conclut que le variant britannique présentait un taux de reproduction 1,35 fois plus élevé, c'est-à-dire que chaque patient contaminé infectait en moyenne 35% de personnes en plus qu'avec les souches du virus qui circulaient auparavant. En revanche, le variant n'a pas entraîné de symptômes plus graves ou une plus grande probabilité d'avoir des symptômes prolongés («Covid long»).

4h25 France: l’exécutif choisit le maintien des régionales en juin

Jean Castex défendra le maintien en juin des élections départementales et régionales à l’occasion d’un débat devant le Parlement mardi et mercredi, après avoir laissé planer le doute avec une consultation controversée menée directement auprès des maires sur fond d’épidémie de Covid.

4h23 Merkel prend les commandes face aux régions

Le gouvernement d’Angela Merkel doit adopter mardi un durcissement de la loi sur la protection contre les infections lui conférant un pouvoir accru face aux régions pour combattre la pandémie après les ratés des dernières semaines. L’objectif de ce texte, porté par les conservateurs et leur allié social-démocrate, vise à imposer des restrictions harmonisées sur tout le territoire, partout où le taux d’incidence épidémique est élevé.

3h26 Ottawa et Air Canada parviennent à un plan d’aide de 5,9 milliards de dollars

Le gouvernement canadien et la compagnie aérienne Air Canada ont annoncé lundi s’être entendus sur un plan d’aide financier sous la forme de prêts, pour aider le premier transporteur canadien à se relever de la pandémie. L’accord prévoit qu’Air Canada pourra avoir accès à environ 5,9 milliards de dollars canadiens (3,9 milliards d'euros).


Lundi 12 avril

16h35 La pandémie est à un «point critique», les infections croissent de manière exponentielle

La pandémie a atteint un «point critique» avec des infections qui croissent de manière exponentielle, a averti lundi l'OMS, selon qui le Covid-19 pourrait être maîtrisé en «quelques mois» si les bonnes mesures sont prises.

«Nous sommes actuellement à un point critique de la pandémie. La trajectoire de cette pandémie est en pleine expansion. Elle croît de manière exponentielle. Ce n'est pas la situation dans laquelle nous voulons nous trouver 16 mois après le début de la pandémie, alors que nous disposons de mesures de contrôle efficaces», a déclaré Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l'OMS de la lutte contre le Covid-19, en conférence de presse.

15h20 Près de 3 millions de morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 937 355 morts dans le monde, depuis l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP, à midi. Près de 136 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Sur la journée de dimanche, 7 993 nouveaux décès et 601 284 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1 803 nouveaux morts, l’Inde (904) et l’Italie (331).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 562 066 décès. Suivent le Brésil avec 353 137 morts, le Mexique avec 209 338 morts, l’Inde avec 170 179 morts et le Royaume-Uni avec 127 087 morts.

14h L'Angleterre entame son déconfinement

Les Anglais ont réinvesti lundi, terrasses de pubs et salons de coiffure au terme d'un long hiver confiné. Dans les pubs londoniens, certains étaient à la Guinness, d'autres avaient choisi un petit déjeuner à l'anglaise - saucisse, haricots et œufs - accompagné d'une boisson chaude. «Cheeeeers!», lançaient-ils en levant leur verre, portable à la main, pour immortaliser le moment avec un selfie.

À Oxford Street, l'une des principales artères commerçantes de Londres, des clients masqués ont formé des queues devant des magasins de vêtements dès 5h30, bravant le froid deux heures avant les premières réouvertures des commerces non essentiels. À travers l'Angleterre, les coiffeurs sont surmenés, certains ayant rouvert dès minuit pour répondre à la demande.

Ces scènes sont rendues possibles grâce à une nette amélioration de la situation sanitaire au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d'Europe avec plus de 127 000 morts, sous l'effet d'un strict confinement et d'une vaccination massive.

11h52 AstraZeneca subit un échec pour son traitement contre le Covid

Le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca a annoncé lundi que son traitement contre le diabète Farxiga n'était pas efficace pour traiter les patients atteints de forme grave de Covid-19, selon les premiers résultats d'essais cliniques. L'essai concernant le Farxiga «n'a pas atteint de niveau statistique suffisant» pour prévenir la mortalité, explique le groupe, dans un communiqué.

Il s'agit des premiers résultats de l'essai clinique dit de phase 3 mené auprès de 1 250 personnes, en collaboration avec l'institut américain spécialisé dans les maladies cardiovasculaires Saint Luke's Mid America. L'objectif était d'évaluer l'efficacité du Farxiga sur des patients hospitalisés avec le Covid-19 et qui risquent de développer des complications en particulier ceux qui présentent déjà d'autres pathologies comme l'hypertension, le diabète ou des maladies du cœur ou du rein. Les résultats complets des essais seront dévoilés en mai prochain.

9h45 La majorité des Brésiliens en réanimation ont moins de 40 ans

Les moins de quarante ans contaminés par le coronavirus en soins intensifs, désormais au nombre de plus de 11 000, sont devenus majoritaires (52,2%) au mois de mars, a dit le Dr Ederlon Rezende, coordinateur de l'étude de l'Association brésilienne des soins intensifs,

Ils n'étaient que 14,6% au début de la pandémie il y a un an, puis 45% entre septembre et février, selon la même étude. «Cette population ne contractait auparavant qu'une forme moins grave de la maladie et n'avait pas besoin de soins intensifs», a expliqué le Dr Rezende. «Une telle hausse pour ce groupe d'âge est très significative». La variante brésilienne du virus, nommée P1, est selon les experts la principale cause de la hausse spectaculaire du nombre des morts au mois de mars.

Le Brésil a enregistré 66 500 morts dues au Covid-19 au mois de mars, soit plus du double que le précédent record de juillet 2020. Plus de 351 000 personnes ont péri en un peu plus d'un an au total du fait de cette maladie au Brésil, qui compte 212 millions d'habitants, un bilan seulement dépassé par les États-Unis.

7h17 L'Allemagne passe le seuil des 3 millions d'infections

L'Allemagne a franchi le seuil des 3 millions d'infections au Covid-19, selon des chiffres publiés lundi par l'autorité nationale de veille sanitaire (RKI) et alors que les appels à un nouveau tour de vis des restrictions se multiplient. Le nombre total d'infections depuis le début de la pandémie s'établit à exactement 3,011 millions, soit 13 245 de plus que la veille, selon le RKI, tandis que le nombre de décès s'établit à 78 452.

Par ailleurs, le taux d'incidence nationale sur les sept derniers jours, particulièrement suivi par les autorités, s'établit à 136,4 pour 100 000 habitants, soit au-dessus du seuil déclenchant en principe un resserrage des restrictions. La chancelière Angela Merkel s'est, dans ce contexte, à nouveau prononcée au cours du week-end, lors d'une réunion des députés de son parti conservateur, en faveur d'une forme stricte de reconfinement national pour une période assez brève.

5h54 Manifestation contre le couvre-feu avancé à 20h, dimanche, à Montréal

Quelques centaines de personnes ont manifesté dimanche soir, à Montréal, contre le couvre-feu qui avait été avancé à 20h, dans la métropole québécoise. Les manifestants, jeunes pour la plupart et ne portant pas de masques, ont scandé «Liberté» et lancé des slogans hostiles aux autorités.

Des protestataires ont lancé des feux d’artifice et mis le feu à des poubelles pour exprimer leur colère, certains brisant des vitrines dans le quartier historique du Vieux Montréal, selon des images diffusées par les télévisions ou sur les réseaux sociaux.

Le Premier ministre québécois, François Legault, avait annoncé la semaine dernière que le couvre-feu à Montréal serait avancé de 21h30 à 20h, dans le cadre des mesures de prévention visant à freiner la propagation d’une troisième vague de la pandémie, alimentée par les nouveaux variants. La mesure est entrée en vigueur dimanche soir. Plusieurs dizaines de policiers sont intervenus pour disperser les manifestants.

4h Pintes et coups de peigne pour les Anglais après un hiver confiné

Boire une bière en terrasse, faire les magasins, retourner chez le coiffeur: les Anglais regagnent de précieuses libertés lundi, avec la levée de nombreuses restrictions liées à la pandémie qui a fortement reculé dans le pays. Le Royaume-Uni est le pays le plus touché en Europe par la pandémie avec plus de 127 000 morts.

Confiné pour la troisième fois début janvier (avec des régions comme Londres confinées dès la mi-décembre), il a vu sa situation sanitaire nettement s’améliorer depuis. Il compte désormais moins de 3 000 cas et moins de 50 décès par jour. Moins de 3 000 patients atteints du Covid-19 sont traités dans les hôpitaux contre près de 40 000 au pic de janvier. Ces progrès, avec une vaccination menée tambour battant, permettent désormais un déconfinement très progressif, qui se déroule selon un calendrier différent dans chacune des nations constitutives du Royaume-Uni.

En Angleterre, outre la réouverture des terrasses, les commerces non essentiels comme les magasins de vêtements ou les salons de beauté peuvent rouvrir lundi. Côté loisirs, les Anglais peuvent retourner dans les salles de sport, les spas, les bibliothèques, faire un tour au zoo et partir en vacances en Angleterre, tant qu’ils restent entre membres du même foyer.


Dimanche 11 avril

14h35 Achat de Spoutnik par l'Allemagne: «Un coup de communication», selon Paris

Le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune a déploré dimanche un «coup de communication» après l'annonce par Berlin de l'ouverture de discussions avec la Russie pour l'achat de vaccins anti-Covid Spoutnik V.

«Il y a une campagne électorale qui commence en Allemagne (en vue des législatives de septembre). Cela explique aussi qu'il y ait beaucoup d'agitation. Je crois que c'est un coup de communication, que je regrette», a-t-il déclaré dans l'émission «Le Grand Jury» des médias RTL/Le Figaro/LCI. «Envoyer des signaux (..) qui donnent l'impression qu'il y a des doses dans un frigidaire qui dorment et qu'on n'utilise pas, tout cela n'est pas responsable et n'est pas très sérieux», a-t-il ajouté.

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a annoncé jeudi que son pays allait engager des discussions avec la Russie en vue d'un achat éventuel de Spoutnik V, en cas d'approbation du vaccin anti-Covid par les autorités européennes.

12h09 Contre le Covid, le vaccin ne suffira pas, selon un épidémiologiste

La campagne de vaccination ne suffira pas à elle seule à endiguer l'épidémie de Covid-19, à cause du risque de variants résistants ou des lacunes de cette campagne, a affirmé l'épidémiologiste français Antoine Flahault au Journal du dimanche. Interrogé par l'hebdomadaire sur le choix de «tout miser sur le vaccin pour sortir de la crise», le directeur de l'Institut de santé globale de l'université de Genève répond: «Cela me paraît un pari hasardeux. Et risqué».

Il voit trois hypothèses qui pourraient limiter l'efficacité de cette stratégie: «Si de nouveaux variants émergent et mettent en péril l'efficacité des vaccins; si l'acheminement ne se fait pas au rythme voulu; si les problèmes rencontrés par le vaccin AstraZeneca se posaient avec d'autres vaccins et remettaient en question l'adhésion de la population».

Le vaccin du laboratoire suédo-britannique a occasionné des cas rares mais graves de thromboses qui ont alimenté une certaine méfiance de la population.

8h23 Vaccination ouverte aux plus de 55 ans dès lundi en France

La vaccination contre le Covid-19 va être ouverte à partir de lundi à tous les Français âgés de 55 ans ou plus, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran au Journal du dimanche, en ce début des deux semaines de vacances scolaires confinées. Il a expliqué que ce serait possible grâce à deux vaccins, celui d'AstraZeneca que «dès demain [lundi], tous les Français de plus de 55 ans, sans conditions, pourront recevoir», et celui de Johnson & Johnson, livré en France à compter de lundi, proposé, «par cohérence et souci d'efficacité, à tous les plus de 55 ans, sans conditions».

Depuis le 19 mars, la France réserve aux plus de 55 ans le vaccin du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, après des cas rares mais graves de troubles de la coagulation observés uniquement sur des patients moins âgés. Le vaccin fabriqué par Janssen-Cilag (groupe Johnson & Johnson) est quant à lui autorisé par la France depuis le 12 mars. Le ministre a indiqué que la première livraison serait de «200000 doses», «avec une semaine d'avance».


Samedi 10 avril

19h Finlande: 20 arrestations en marge d'une manif contre les restrictions

Vingt personnes ont été arrêtées en marge d’une manifestation à Helsinki organisée en protestation contre les mesures prises par le gouvernement finlandais pour lutter contre le Covid-19, a annoncé la police finlandaise. La manifestation, qui a rassemblé jusqu’à 300 personnes dans le centre de la capitale, n’avait pas été signalée aux autorités, qui ont rapidement décidé de la disperser.

17h15 Libye: lancement de la campagne de vaccination

La Libye a indiqué avoir lancé samedi sa campagne de vaccination contre le Covid-19, en commençant par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah, alors que les cas augmentent dans ce pays fragilisé par les conflits. L’annonce a été faite par le président du Centre national de lutte contre les maladies (CDC) Badreddine al-Najjar lors d’une conférence de presse.

14h50 Bombay et Bogota se reconfinent

De Bombay à Bogota, des dizaines de millions de personnes subissent ce weekend de nouveaux confinements et couvre-feux, tandis que les campagnes de vaccination anti-Covid en Europe se heurtent à des pénuries et à des craintes d'effets secondaires.

13h30 Belgique: le spectacle vivant hausse le ton

Excédé par l'absence de perspective sur les réouvertures de salles en Belgique, le monde du spectacle vivant se rebiffe: deux théâtres bruxellois sont occupés, un autre va reprendre ses représentations sans attendre le feu vert des autorités.

À la différence des musées qui ont rouvert, les salles de spectacle sont fermées depuis fin octobre en raison de la pandémie, et aucune date n'a été fixée pour un retour du public.

13h Vacances sous confinement en France

La France a entamé samedi deux semaines de vacances scolaires confinées, sans déplacements entre régions, avec couvre-feu à 19h pour tout le monde, dans l'espoir de freiner l'épidémie pendant que la vaccination, toujours chaotique, accélère.

Pour la seconde année consécutive, les vacances de printemps ont un goût de confinement, même si celui de 2021 permet de s'aérer plus d'une heure et laisse ouverts les parcs, jardins et plages.

12h30 Pas de lien établi à ce stade entre les thromboses et le vaccin de Johnson & Johnson

Il n'a pas été établi de lien de causalité à ce stade entre la formation de caillots sanguins et l'injection du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA), en disant enquêter sur des cas aux États-Unis.

«La FDA est au courant d'informations aux États-Unis sur des événements thrombo-emboliques graves, parfois associés à une thrombopénie (bas niveau de plaquettes dans le sang), qui se sont produits chez quelques individus après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Janssen», a déclaré le régulateur américain dans un communiqué à l'AFP, citant le nom de la filiale européenne de Johnson & Johnson.

«Pour le moment, nous n'avons pas trouvé de lien de causalité avec la vaccination et nous continuons notre enquête et évaluation de ces cas», a ajouté l'agence.

12h Cambodge: ceux qui ne respectent pas la quarantaine risquent la prison

Le Premier ministre cambodgien a menacé samedi de prison ceux qui ne respectaient pas la quarantaine et a averti les fonctionnaires qu'ils pourraient perdre leur emploi s'ils ne se font pas vacciner, alors que le nombre de contaminations augmente dans le royaume.

Plus de mille contaminations ont été enregistrées ces deux derniers jours, beaucoup chez des ouvriers du textile et des vendeurs sur des marchés, portant à 4 081 le nombre de cas dans le pays, qui a enregistré 26 morts du Covid.

9h45 Au Venezuela, on fait la queue pour de l’oxygène

«Je prie Dieu pour qu’il respire encore», soupire Videlba Reyes en faisant la queue à Caracas pour recharger une bouteille d’oxygène pour son beau-frère atteint par le coronavirus, alors que le Venezuela est touché par une virulente deuxième vague de Covid-19 à l’image de nombreux pays sud-américains.

Jeudi, la famille Reyes s’est rendue dans «six hôpitaux publics et une clinique» pour essayer de le faire hospitaliser. En vain. Elle n’a d’autre remède que de continuer à le soigner à domicile. Trouver de l’oxygène est un défi quotidien et les Vénézuéliens doivent s’armer de patience et de débrouillardise, tout comme de nombreuses familles de malades soignés à domicile au Brésil, au Mexique ou encore au Pérou.

La demande en oxygène a triplé voire quadruplé ces dernières semaines au Venezuela, selon Jaime Lorenzo, de l’ONG Médicos Unidos.

Vendredi 9 avril

21h De Rossi hospitalisé

L’ancien champion du monde Daniele De Rossi, membre de l’encadrement de l’équipe d’Italie, a été hospitalisé à Rome en raison du Covid-19, rapportent plusieurs médias italiens. De Rossi, 37 ans, faisait partie des quatre membres de l’encadrement à avoir contracté le Covid-19 pendant un rassemblement de la Nazionale.

Après une semaine, son état de santé, avec fièvre et toux persistantes, a rendu nécessaire de nouveaux examens qui ont révélé une pneumonie. L’ancien milieu de terrain a été hospitalisé par précaution jeudi à l’hôpital Spallanzani de Rome, spécialisé dans les maladies infectieuses.

19h30 Pfizer demande l'autorisation de son vaccin pour les 12-15 ans aux États-Unis

L'alliance Pfizer/BioNTech a déposé vendredi aux États-Unis une demande d'extension de l'autorisation en urgence de son vaccin contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 15 ans. Elle prévoit de faire cette demande auprès «d'autres autorités de régulation dans le monde dans les jours qui viennent», ont précisé les deux entreprises dans un communiqué.

Cette demande d'extension, déposée auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA), est fondée sur les données des essais cliniques de phase 3 sur cette tranche d'âge, «qui ont démontré une efficacité de 100%» pour prévenir la maladie, ont-elles souligné.

Fin mars, les entreprises avaient publié les résultats de leurs essais menés sur 2 260 adolescents aux États-Unis, ayant démontré «des réponses d'anticorps robustes» après les injections.

18h59 Italie: la vaccination non ciblée a coûté des milliers de vies

L’incapacité de l’Italie à cibler avec sa campagne de vaccination anti-Covid les personnes les plus vulnérables a coûté des milliers de vies, a estimé un expert de l’Institut des études de politique internationale (ISPI) vendredi, au lendemain des critiques du Premier ministre Mario Draghi contre les tricheurs.

Alors que 33 000 personnes sont mortes depuis début janvier, avec une vaccination plus ciblée, «ce chiffre aurait pu être de 25 000», a assuré l’expert Matteo Villa, chercheur de l'ISPI, à Milan. «Une stratégie déséquilibrée, les retards des régions et les tricheurs de la vaccination nous ont amenés là», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

18h37 Bars et restos rouvrent à Rio de Janeiro

Les bars et restaurants peuvent rouvrir ce vendredi à Rio de Janeiro où les plages restent officiellement fermées, a annoncé la mairie. Depuis le 26 mars, seuls les supermarchés, pharmacies et autres commerces de première nécessité étaient restés ouverts. Les restaurants ne pouvaient plus fonctionner qu’avec des livraisons ou des retraits de commandes.

Bien que Rio ait enregistré cette semaine en moyenne 100 décès du Covid-19 par jour, les consultations aux urgences commencent à fléchir un peu, ce qui, espèrent les autorités municipales, devrait se traduire par une baisse des hospitalisations et des décès. «Voici une réponse à ceux qui pensent que les restrictions ne servent à rien», a déclaré le maire Eduardo Paes lors d’une conférence de presse.

Les bars et restaurants vont pouvoir fonctionner jusqu’à 21h, et les commerces, cinémas, théâtres ou musées pourront rouvrir sous certaines conditions. Les hauts lieux touristiques de Rio, telle la statue du Christ Rédempteur qui domine la ville et sa baie, pourront aussi recevoir de nouveau des visiteurs.

18h12 L'Espagne est prête à utiliser le vaccin Spoutnik V après homologation

L’Espagne utilisera le vaccin russe Spoutnik V s’il est homologué par les autorités sanitaires européennes, a déclaré vendredi le chef du gouvernement Pedro Sanchez. La veille, l’Allemagne avait annoncé vouloir discuter avec Moscou de possibles livraisons sans attendre le feu vert de l’UE.

Pedro Sanchez a par ailleurs réitéré sa confiance dans le vaccin AstraZeneca. «Nous allons poursuivre la vaccination avec AstraZeneca à partir de 60 ans», a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse conjointe avec le président sénégalais Macky Sall.

Malgré des cas rares de caillots sanguins, l’Agence européenne des médicaments «dit que l’on peut continuer à utiliser AstraZeneca, ils disent que le vaccin est sûr», a-t-il déclaré. Avant d'ajouter: «Ce que nous devons faire, c’est écouter les scientifiques, écouter les experts, et notre décision sera prise en fonction de ce que disent les experts».

16h44 L'UE mise sur les vaccins de 2e génération

L’UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de «2e génération», efficaces contre les futurs variants du coronavirus, a indiqué à l’AFP une source à la Commission européenne.

Soucieux d’anticiper la vaccination des enfants et adolescents, mais aussi l’émergence de variants contre lesquels les vaccins actuels seraient inefficaces, l’exécutif européen veut conclure un contrat pour l’achat ferme de 900 millions de doses, assorti d’une option pour 900 millions supplémentaires, avec un calendrier de livraisons mensuel et contraignant qui débuterait dès cette année et se poursuivrait en 2022 et 2023.

16h40 États-Unis: forte baisse des livraisons du vaccin Johnson & Johnson

Les livraisons du vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19 seront en forte baisse la semaine prochaine aux États-Unis, selon les données des autorités sanitaires, renouvelant les inquiétudes sur les difficultés de production de l’entreprise.

Le nombre de vaccins de «J&J» qui seront distribués aux différents États passera de 4,9 millions de doses, pour la semaine du 5 avril, à 700 000 pour celle du 12 avril, selon les Centres de lutte et de prévention des maladies, principale agence fédérale de santé publique du pays.

Toutefois, l’entreprise, qui a promis de livrer «près de 100 millions de doses» au gouvernement américain «d’ici la fin du mois de mai», assure toujours pouvoir tenir cet engagement.

16h33 L'AstraZeneca lié aussi à des problèmes de vaisseaux sanguins?

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué vendredi enquêter sur d’éventuels liens entre le vaccin AstraZeneca et des cas de problèmes de vaisseaux sanguins, après avoir admis cette semaine qu’il existait des effets secondaires rares sous forme de caillots sanguins.

L’EMA a indiqué étudier cinq cas d’un syndrome de fuites capillaires, qui est «caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute dans la pression sanguine».

15h55 - Pas d'AstraZeneca en Moselle, à cause du variant sud-africain

Le vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca ne doit pas être utilisé en Moselle, en Guyane, à Mayotte et à La Réunion, car il est trop peu efficace contre le variant sud-africain, qui y circule beaucoup, a estimé vendredi la Haute autorité de santé (HAS).

En Moselle, la HAS recommande de «continuer à privilégier l'accès aux vaccins» de Pfizer/BioNTech et Moderna, ainsi qu'au vaccin de Johnson & Johnson (Janssen), le quatrième à avoir été autorisé en Europe, «dès lors qu'il sera disponible».

15h44 L'EMA examine des cas de caillots avec le vaccin Johnson & Johnson

L’Agence européenne des médicaments a indiqué vendredi avoir lancé une étude sur des liens possibles entre le vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson et des caillots sanguins après que quatre cas ont été rapportés, dont un mortel. L’EMA a indiqué que sa commission pour la sûreté avait «lancé une étude» destinée «à évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques» concernant des personnes ayant reçu le vaccin.

Trois de ces cas ont été signalés aux États-Unis après autorisation du vaccin, et un l’avait été dans un pays non précisé lors d’une phase de tests, selon la même source. L’Union européenne a autorisé ce vaccin mais n’a pas commencé à l’utiliser.

12h30 L'Allemagne va durcir ses règles anti-Covid

Le gouvernement allemand va adopter la semaine prochaine un projet visant à durcir la législation sanitaire de lutte contre le Covid-19, afin de pouvoir imposer des mesures à l'ensemble du pays, a annoncé vendredi, une porte-parole.

Cette réforme permettra de passer outre, si nécessaire, les résistances régionales ou locales au moment où le pays est touché par une troisième vague d'infections.

12h33 «Pas de données adéquates» sur l’interchangeabilité des vaccins selon l'OMS

L’OMS a réitéré vendredi, qu’elle ne pouvait, faute de «données adéquates», faire de recommandation sur un changement de vaccin anti-Covid entre deux doses, comme la France compte le faire pour les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d’AstraZeneca.

Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, a rappelé que c’était la position adoptée par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination en février, au moment de la publication de ses recommandations sur le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca et avant des informations sur un lien possible entre ce sérum et des effets secondaires très rares. Ces mêmes scientifiques ont appelé à faire des recherches spécifiques sur l'interchangeabilité des vaccins anti-Covid.

11h19 Norvège: La Première ministre écope d’une amende pour un repas d’anniversaire

La première ministre norvégienne Erna Solberg a écopé vendredi d’une amende pour avoir enfreint les règles anti-Covid en organisant un repas pour son 60e anniversaire. Le 25 février, 13 membres de sa famille avaient dîné dans un restaurant, alors que les règles limitaient à 10 le nombre de participants à un événement privé dans un espace public.

La ministre n'avait pas pu prendre part aux festivités car elle avait dû se rendre à l'hôpital pour des problèmes oculaires. La justice l'a tout de même déclarée coresponsable. Mme Solberg a déjà exprimé des excuses publiques et s'est dite prête à payer l'amende de 20 000 couronnes, soit environ 1976 euros.

10h19 Pour leur 2e dose, les moins de 55 ans auront le vaccin Pfizer ou Moderna

Les moins de 55 ans vaccinés contre le Covid-19 avec une première dose d'AstraZeneca auront leur deuxième avec un autre vaccin, Pfizer ou Moderna, a annoncé vendredi, la Haute autorité de santé (HAS).

Cela concerne 533 000 personnes en France, selon la HAS. Elle avait suspendu le vaccin AstraZeneca pour les moins de 55 ans le 19 mars, en raison de rares cas de thromboses repérés en Europe. Mais auparavant, certaines personnes, notamment des soignants, avaient reçu une première dose de ce vaccin injecté depuis début février.

9h30 AstraZeneca: Véran laisse entendre que les moins de 55 ans auront un autre vaccin pour la 2e dose

Les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose d'AstraZeneca contre le Covid-19, devraient avoir leur deuxième avec un autre vaccin, a déclaré vendredi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avant une annonce officielle attendue dans la matinée.

«Ce sera confirmé normalement aujourd'hui, c'est totalement logique», a déclaré M. Véran sur RTL, en soulignant toutefois que l'annonce officielle revenait à la Haute autorité de santé (HAS), qui tiendra une conférence de presse à 10h.

5h30 Japon: nouvelles restrictions anti-Covid à quelque 100 jours des JO de Tokyo

Les autorités japonaises s’apprêtaient vendredi à renforcer les mesures contre le coronavirus à Tokyo, moins de trois semaines après la levée de l’état d’urgence dans la capitale et à un peu plus de 100 jours des Jeux olympiques.

Les nouvelles mesures - qui sont beaucoup moins sévères que les stricts confinements imposés dans d’autres pays - prévoient la fermeture des restaurants et des bars à 20h, sous peine d’amendes pour les entreprises récalcitrantes

3h Bolsonaro bientôt sous enquête pour sa gestion de la pandémie

Le Sénat brésilien devrait ouvrir prochainement une enquête pour évaluer d'«éventuelles omissions» de la part du gouvernement du président Jair Bolsonaro dans sa gestion controversée de la pandémie, qui a fait jeudi un nouveau record de décès.

Un juge de la Cour suprême brésilienne a ordonné jeudi, au Sénat, d’installer une commission d’enquête en ce sens, suite à la demande formulée par 32 des 81 sénateurs brésiliens.

1h30 Au Chili: plus de jeunes que de personnes âgées en soins intensifs

Les patients de moins de 39 ans admis en soins intensifs au Chili sont désormais plus nombreux que ceux de plus de 70 ans, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires, notant un «changement radical» par rapport à la première vague de coronavirus.

«On constate une baisse régulière des patients admis âgés de plus de 70 ans, une stabilisation des patients entre 60 et 70 ans et une augmentation soutenue et préoccupante du groupe des moins de 59 ans», a déclaré jeudi le secrétaire d'État à la Santé Alfredo Dougnac, affirmant que désormais «le groupe des moins de 39 ans surpasse celui des plus de 70 ans».

Jeudi 8 avril

22h Islande: test obligatoire pour les touristes vaccinés

L’Islande, qui laisse entrer depuis début avril sans autre forme de contrôle tous les voyageurs présentant un certificat de vaccination contre le Covid-19, a annoncé jeudi qu’ils devront désormais se faire tester à leur arrivée.

À compter de ce soir, minuit, «un test sera requis pour les individus avec un certificat de vaccination ou un certificat d’infection antérieure en raison de preuves qu'(ils) peuvent être porteurs du virus», a motivé le ministère de la Santé dans un communiqué.

21h Pays-Bas: le vaccin AstraZeneca pour les plus de 60 ans seulement

Les Pays-Bas ont emboîté le pas jeudi à de nombreux autres pays en annonçant limiter les injections du vaccin AstraZeneca aux personnes âgées de 60 ans et plus, après avoir suspendu son utilisation pour les plus jeunes la semaine dernière.

Les personnes à partir de 60 ans «peuvent continuer à recevoir en toute sécurité» le vaccin, tandis que celles âgées de moins de 60 ans «reçoivent un vaccin différent», a fait savoir le ministère de la Santé dans un communiqué.

20h30 Portugal: vaccin AstraZeneca réservé aux plus de 60 ans

Le Portugal a décidé à son tour jeudi de réserver le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca aux plus de 60 ans en raison de rapports établissant un lien avec de rares cas de caillots sanguins.

D’autres pays européens ont déjà pris des mesures similaires. La France réserve le vaccin aux personnes de 55 ans et plus, et l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas aux plus de 60 ans.

18h41 L'état d'urgence sanitaire au Maroc prolongé d'un mois

L’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis un an au Maroc a été de nouveau prolongé d’un mois jeudi pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans le royaume, a annoncé jeudi un communiqué de l’exécutif. Les autorités avaient déjà annoncé mercredi un renforcement du couvre-feu en vigueur depuis décembre pour la durée du ramadan, mois de jeûne musulman qui débute mi-avril.

16h11 10 millions de Français vaccinés avec une première dose

La France a franchi jeudi le seuil des 10 millions de personnes ayant reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le Premier ministre Jean Castex. Le pays «vient de franchir les 10 millions de personnes qui ont reçu une première vaccination, c'est-à-dire que nous avons une semaine d'avance (sur) l'objectif que j'avais fixé. C'est une très bonne performance, la France vaccine beaucoup», s'est félicité le chef du gouvernement.

«Et cela est dû à (...) tous ceux qui sont 7 jours sur 7 sur le pont au service de cette grande cause nationale qui s'appelle la vaccination et qui nous permettra de sortir de cette crise», a-t-il déclaré après sa visite d'un centre de vaccination à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), à l'est de Paris.

Le gouvernement s'était fixé pour objectif de vacciner avec au moins une première dose 10 millions de personnes à la mi-avril. A un rythme quotidien atteignant 200 000 à 300 000 vaccinations, cet objectif a été atteint avec quelques jours d'avance.

13h L’Allemagne va discuter avec la Russie de l’achat de vaccins Spoutnik V

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a annoncé jeudi que son pays allait engager des discussions avec la Russie en vue d’un achat éventuel de Spoutnik V, en cas d’approbation du vaccin anti-Covid par les autorités européennes.

«J’ai expliqué au nom de l’Allemagne au Conseil des ministres de la Santé de l’UE que nous discuterions de manière bilatérale avec la Russie, tout d’abord pour savoir quand et quelles quantités pourraient être livrées», a indiqué le ministre sur la radio régionale publique WDR, une résolution prise selon lui après la décision de la Commision européenne de ne pas négocier au nom des Vingt-Sept l’achat du sérum Spoutnik V.

12h42 Allemagne: un maire suspendu pour s’être fait vacciner sans être prioritaire

Le maire de la ville allemande de Halle, Bernd Wiegand, a été suspendu de ses fonctions par le conseil municipal pour avoir été vacciné en janvier contre le Covid, sans faire partie des populations prioritaires.

Une majorité de 34 conseillers sur 48 ont voté mercredi soir, lors d’un conseil municipal spécial, la suspension temporaire du maire, sans étiquette, de Halle, une localité du Land de Saxe-Anhalt, dans le centre de l’Allemagne. L’édile, âgé de 64 ans, avait reçu en janvier une dose, alors que l’accès au vaccin était alors réservé en Allemagne aux personnes âgées.

12h Pologne: record journalier avec près de 1 000 décès

La Pologne a annoncé jeudi 954 décès dus au Covid-19, un record journalier, faisant passer le nombre de victimes à 56 659, selon les statistiques du ministère de la Santé.

En 24 heures, 27 887 personnes ont été contaminées, augmentant le bilan de la pandémie à 2 499 507 malades dans ce pays d'un peu moins de 38 millions d'habitants.

11h48 L’Iran franchit la barre des 2 millions de cas

L’Iran a franchi officiellement jeudi la barre des deux millions de cas confirmés de Covid-19 sur fond d’accélération de l’épidémie avec un nouveau record des contaminations quotidiennes.

Au total, l’épidémie a fait 63 884 morts en Iran sur un total de 2 006 934 personnes infectées, a annoncé la porte-parole du ministère de la Santé, Sima Sadat Lari. Au cours des dernières 24 heures, le pays a enregistré 22 586 contaminations, ce qui marque un nouveau record.

11h10 Philippines: AstraZeneca pour les plus de 60 ans

Le ministère philippin de la Santé a annoncé jeudi la suspension des injections de vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans à la suite de rapports confirmant un lien avec de rares cas de caillots sanguins. Cette décision intervient alors que la campagne de vaccination dans cet archipel du sud-est asiatique est à la peine et que le pays enregistre un nombre record de contaminations.

10h50 L'Espagne n'imposera pas le masque à la plage

L'Espagne n'obligera plus à le porter à la plage si la distance est respectée, alors qu'une loi l'imposant avait provoqué un tollé, à quelques mois de la saison touristique. Un texte entré en vigueur, la semaine dernière, rendait en effet le port du masque obligatoire en permanence.

Une décision qui agaçait, en particulier dans les régions côtières alors que le pays, très dépendant du tourisme, prépare la saison estivale et milite activement pour la mise en place d'un passeport vaccinal.

Les autorités ont finalement rétropédalé. Désormais, les personnes sont autorisés à retirer le masque à la plage «si elles restent à un endroit déterminé et qu'elles respectent la distance minimale d'1,5 mètre avec les personnes qui ne vivent pas sous le même toit qu'elles», indique un communiqué du ministère de la Santé, publié mercredi soir. Il faudra en revanche le porter si l'on se promène sur la plage, précise le texte.

8h30 Apparition d'un cas local de Covid-19 en Nouvelle-Zélande

Les autorités sanitaire néo-zélandaises ont confirmé jeudi l'apparition d'un cas local de Covid-19 à Auckland, deux jours après la décision d'ouvrir une «bulle» avec l'Australie au sein de laquelle leurs ressortissants pourront à nouveau voyager.

Aucun confinement de la plus grande ville du pays ni aucun changement concernant l'ouverture de cette future «bulle» ne semblent pour le moment envisagé. La Première ministre Jacinda Ardern a cependant annoncé la suspension immédiate des vols en provenance de l'Inde, d'où sont arrivés, ces dernières semaines, la plupart des porteurs du virus.

8h Polynésie: un premier mois sans décès lié au Covid-19

La Polynésie française vient de vivre son premier mois sans décès du Covid, après six mois d’épidémie, selon le bulletin de veille sanitaire publié mercredi (jeudi heure de Paris) par la direction de la Santé locale.

Cette collectivité d’outre-mer déplore 141 décès en lien avec le Covid. Le premier était survenu en septembre 2020. En novembre, le taux d’incidence en Polynésie était l’un des plus hauts du monde (989 pour 100 000 habitants) et le centre hospitalier local avait frôlé la saturation.

7h30 Quatrième ministre de la Santé en deux mois en Équateur

Le président équatorien, Lenin Moreno, a nommé mercredi son quatrième ministre de la Santé en deux mois, après avoir prié le troisième de démissionner en raison de l'attente excessive de personnes âgées pour être vaccinées. M. Moreno a annoncé sur son compte Twitter qu'il nommait le médecin Camilo Salinas ministre de la Santé en remplacement de Mauro Falconi, qui n'occupait la fonction que depuis trois semaines.

Ce changement est intervenu après la diffusion sur les réseaux sociaux d'images de personnes âgées contraintes d'attendre parfois plus de sept heures pour pouvoir être immunisées contre le Covid-19 dans des centres de vaccination installés dans des collèges et des sanatoriums de Quito, la capitale de l'Équateur. Ces images ont suscité l'indignation. Un présentateur très populaire de journaux télévisés, Alfonso Espinosa de los Monteros, 79 ans, a raconté à l'antenne qu'il avait lui-même dû patienter cinq heures pour être vacciné.

Depuis le début de l'épidémie, 339 604 contaminations et 17 057 décès ont été enregistrés en Équateur.

5h Le Chili approuve en urgence le vaccin chinois CanSino

Le Chili a approuvé mercredi l'utilisation en urgence du vaccin chinois CanSino Biologics contre le coronavirus, le quatrième vaccin approuvé par le gouvernement du pays frappé par une violente deuxième vague de la pandémie, a rapporté l'Institut de santé publique (ISP).

2h30 L'Ontario reconfiné

L'Ontario, province la plus peuplée du Canada, ordonne à ses résidents de rester chez eux à partir de jeudi et ferme ses commerces non essentiels pendant quatre semaines pour contrer la troisième vague de Covid-19, a annoncé mercredi, son Premier ministre.


Mercredi 7 avril

21h51 L'Italie réserve le vaccin AstraZeneca aux plus de 60 ans

L'Italie a annoncé mercredi réserver l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 aux plus de 60 ans, à la suite de rapports confirmant un lien avec de rares cas de caillots sanguins.

Il a été décidé «de recommander l'utilisation de préférence aux personnes âgées de plus de 60 ans», a déclaré le conseiller scientifique du gouvernement italien, Franco Locatelli, lors d'une conférence de presse quelque heures après que l'Agence européenne des médicaments (EMA) a proposé de répertorier le risque de caillots sanguins comme un effet secondaire rare du vaccin anglo-suédois.

19h32 En Belgique, le vaccin AstraZenena sera destiné aux plus de 55 ans

La Belgique a décidé mercredi de réserver l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca aux plus de 55 ans, à la suite notamment de l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA) confirmant un lien avec des cas rares de caillots sanguins.

«Sur la base d'avis scientifiques récents, les ministres belges de la Santé ont décidé de remplacer (le vaccin) AstraZeneca par d'autres vaccins pour les personnes âgées de 18 à 55 ans; pour les personnes de 56 ans et plus, tous les vaccins continueront d’être administrés», indique un communiqué des autorités sanitaires belges, qui emboîtent ainsi le pas à plusieurs autres pays.

17h Le vaccin AstraZeneca ne doit-il être limité qu'aux plus de 30 ans?

Le comité scientifique supervisant la campagne de vaccination anti-Covid au Royaume-Uni a recommandé, mercredi, de limiter l'usage du vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans quand c'est possible, après les signalements de rares cas de caillots sanguins.

«Les adultes âgés de 18 à 29 ans, qui n'ont pas de comorbidité leur faisant encourir un risque plus élevé d'une forme grave de la maladie Covid-19, devraient se voir proposer un autre vaccin Covid-19 plutôt que le vaccin AstraZeneca, quand une telle alternative est disponible», a déclaré le professeur Wei Shen Lim, du JCVI, soulignant que le comité ne recommandait l'arrêt de la vaccination dans aucun groupe d'âge.

16h30 AstraZeneca: l'EMA n'a pas identifié de facteur de risque spécifique

L'Agence européenne des médicaments (EMA) n'a pas identifié mercredi de facteur de risque spécifique concernant le vaccin AstraZeneca, estimant qu'une explication «plausible» à des cas rares de caillots sanguins pourrait être une réponse immunitaire.

«Des facteurs de risque spécifiques tels que l'âge, le sexe ou les antécédents médicaux n'ont pas pu être confirmés car les événements rares sont observés à tous les âges», a déclaré la directrice exécutive de l'EMA, Emer Cooke, lors d'une visioconférence.

15h30 Le Maroc renforce le couvre-feu pour le ramadan

Le Maroc va renforcer le couvre-feu pour la durée du ramadan, mois de jeûne musulman qui débute mi-avril, dans le but de juguler la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi, un communiqué de l’exécutif.

«Le gouvernement a décidé l’interdiction des déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 20h à 6h (...) avec le maintien des différentes mesures préventives annoncées précédemment», indique le communiqué, la date devant encore être précisée par les autorités religieuses locales.

15h28 Des vaccins Pfizer fabriqués en France

Les premiers vaccins anti-Covid-19 produits sur le sol français ont, comme prévu, été fabriqués mercredi, a confirmé le sous-traitant Delpharm en charge de l'opération, un événement salué par le président Emmanuel Macron même si les doses ne seront pas destinées qu'aux Français.

«Ça a démarré ce matin», a déclaré à l'AFP le groupe Delpharm, qui embouteille en Eure-et-Loir ces vaccins Pfizer/BioNTech fabriqués en vrac ailleurs, confirmant une annonce quelques minutes plus tôt par M. Macron sur Twitter.

15h10 La Bavière signe un contrat pour des vaccins russes

Le Land de Bavière a négocié un «contrat préliminaire» en vue de recevoir prochainement 2,5 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, sous réserve de son approbation par le régulateur européen, a annoncé mercredi le dirigeant régional Markus Söder.

Ce «contrat préliminaire est signé aujourd'hui (ndlr: mercredi)», a indiqué l'élu conservateur, qui appartient au camp d'Angela Merkel, précisant que «si Spoutnik est approuvé en Europe, alors le Land de Bavière recevra des doses de vaccin supplémentaires», au nombre de 2,5 millions, dans les prochains mois.

12h50 Merkel favorable à un «court verrouillage» en Allemagne

Le gouvernement d’Angela Merkel est favorable à la mise en place d’un «verrouillage court et uniforme», dans toute l’Allemagne, pour endiguer la hausse des infections au Covid-19, a indiqué mercredi, une porte-parole.

«Le système de santé est soumis à une pression menaçante», a mis en garde lors d’une conférence de presse, Ulrike Demmer. «C’est pourquoi tout appel à un verrouillage court et uniforme est justifié», a jugé la porte-parole du gouvernement.

12h38 Le bilan mondial à 12h

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 874 984 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019. Plus de 132 382 700 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

12h20 Taïwan accuse Pékin de profiter de la pandémie

Taïwan a accusé mercredi la Chine de brandir l’arme des vaccins en direction des alliés de Taipei, en l’occurrence de chercher à contraindre le Paraguay, à reconnaître Pékin en échange de précieuses fioles, au moment où le pays d’Amérique latine est confronté à un regain épidémique.

Le Paraguay est un des quinze pays au monde qui reconnaît toujours Taipei et non Pékin. La Chine considère toujours Taïwan comme une partie de son territoire et cherche à isoler le pays. Et mercredi, le chef de la diplomatie taïwanaise a accusé la Chine de profiter de la pandémie pour tenter d’attirer le Paraguay à elle en promettant des vaccins en retour.

12h13 L'Auvergne-Rhône-Alpes renonce aux opérations non urgentes

L’Agence régionale de santé (ARS) d’Auvergne-Rhône-Alpes demande à l’ensemble des établissements de santé publics et privés de la région de renoncer aux opérations non urgentes pour faire face à la troisième vague de malades du Covid-19.

Un courrier a été adressé mardi à toutes les structures de soin de la région en «leur demandant de déprogrammer l’ensemble des activités chirurgicales et interventionnelles non urgentes et sans perte de chance avérée à court terme pour les patients», précise l’ARS dans un communiqué.

11h45 Espagne: une région suspend la vaccination avec AstraZeneca La région espagnole de Castille-et-Léon, au nord-ouest, a annoncé mercredi suspendre la vaccination contre le Covid-19 avec AstraZeneca dans l’attente de la publication du rapport de l’Agence européenne des médicaments (EMA) sur le lien potentiel entre ce vaccin et la formation de caillots sanguins, «en application du principe de précaution».

10h29 Yémen: les fossoyeurs débordés par les morts du Covid-19

Dans le décor montagneux de Taëz, la troisième ville du Yémen, ravagé par la guerre, des dizaines de tombes fraîchement creusées attendent les sépultures des morts du Covid-19, de plus en plus nombreux. Au cimetière Al-Saïd, c’est un défilé permanent d’hommes, dont la plupart ne portent ni masques ni gants, transportant des cercueils à bout de bras, parfois à l’aide de camions.

Le Yémen, pays d’environ 30 millions d’habitants, a recensé officiellement à ce jour plus de 4 700 cas de coronavirus, dont 946 décès. Mais tests et statistiques précises manquent dans ce pays en proie au chaos

(L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats