Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

24 février 2021 12:02

Coronavirus dans le monde

Aucun confinement envisagé dans le Grand Est

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 113,7 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 196 pays et territoires. Plus de 2,47 millions de personnes sont mortes. Près de 68 millions de patients sont considérés comme guéris.

Le Luxembourg compte plus de 55 900 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 643 décès.

• Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts (500 313), suivis du Brésil (257 361), du Mexique (180 536), de l'Inde (156 463) et du Royaume-Uni (120 757).

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


21h15 Seul le Pas-de-Calais va être confiné le week-end, pas l'Ile-de-France ni Paris

L'exécutif a décidé de confiner le week-end le département du Pas-de-Calais, mais ni Paris et l'Ile-de-France ni aucun autre des 20 départements placés sous surveillance renforcée, a indiqué une source gouvernementale à l'AFP. Aucun confinement n'est donc envisagé pour la Moselle et la Meurthe-et-Moselle.

En revanche, des mesures supplémentaires vont être adoptées dans ces départements, au cas par cas, visant en particulier les lieux de brassage, a ajouté cette source.

19h L'Espagne franchit le cap des 70 000 morts

L'Espagne a franchi mercredi le cap des 70 000 morts, après avoir connu le mois le plus meurtrier du Covid-19 depuis la première vague, mais les indicateurs montrent que la situation sanitaire s'améliore, en particulier dans les maisons de retraite, où ont été injectés les premiers vaccins. Le ministère espagnol de la Santé a ainsi annoncé avoir recensé mercredi 446 nouveaux morts en 24 heures, portant le total des décès officiels depuis le début de la pandémie à 70 247 morts.

Le mois de février, qui a enregistré 10 528 morts, a été le pire mois depuis le pic d'avril 2020 et ses 16 354 morts.

18h50 La Grèce vit «la partie la plus dure de la pandémie»

La Grèce a annoncé mercredi que le confinement dû au coronavirus serait à nouveau prolongé jusqu’au 16 mars et s’accompagnerait de mesures encore plus restrictives, alors que le pays traverse la période «la plus dure de la pandémie».

La Grèce, confinée depuis le 7 novembre 2020, a connu mercredi son plus fort taux quotidien d’infections, avec plus de 2700 nouveaux cas, a déclaré à la presse le ministre grec de la Santé Vassilis Kikilias.

«Nous traversons la partie la plus dure de cette pandémie», a-t-il prévenu, estimant que les hôpitaux publics d’Athènes subissaient une «pression insupportable» depuis des semaines.

18h La France manque de flacons pour produire le vaccin

La production de vaccins anti-Covid 19 est ralentie par un manque de matériel, notamment des flacons, et de personnel pour assurer leur fabrication, a expliqué mercredi la ministre française de l’Industrie, espérant une accélération des partenariats entre groupes pharmaceutiques.

«Le point bloquant, aujourd’hui, c’est les goulots d’étranglement en termes de fourniture de cuves, de fourniture de bouchons, de fourniture de flacons, de fourniture de capsules», a énuméré Agnès Pannier-Runacher, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

16h Espagne: les cas de Covid-19 en chute libre dans les maisons de retraite

Le nombre de cas de Covid-19 a chuté de 95% entre janvier et février dans les maisons de retraite espagnoles, après le début de l'injection des deuxièmes doses de vaccins, selon un rapport gouvernemental.

Les maisons de retraite, où la première vague de l'épidémie a provoqué une hécatombe, ont ainsi recensé 4 439 cas de Covid-19 entre le 18 et le 24 janvier, contre 215 entre le 15 et le 21 février, indique ce rapport inédit de l'Institut des séniors et des services sociaux (Imserso), organisme dépendant du gouvernement, publié mardi soir.

Le nombre de morts confirmés du Covid-19 a lui chuté de 77% sur la même période dans les maisons de retraite espagnoles à 157 contre 673.

14h15 Attal évoque un retour à une vie plus normale «peut-être dès la mi-avril»

En France, l'exécutif espère «un retour à une vie plus normale (...) peut-être dès la mi-avril», même si entre-temps auront lieu «des semaines de gros temps», a déclaré mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, en précisant que Jean Castex tiendra jeudi, une conférence de presse.

«Le retour à une vie plus normale est en vue, les lieux qui font notre vie sociale rouvriront, c'est un horizon au bout du tunnel que nous devons avoir en vue», grâce à la vaccination, a-t-il ajouté, réaffirmant que le gouvernement entendait maintenir une «réponse différenciée» face à une situation «hétérogène» dans les territoires.

«Il s'agit d'un horizon de plus en plus proche: peut-être, nous l'espérons, dès la mi-avril, auquel nous nous préparons», a expliqué M. Attal, à l'issue du Conseil des ministres, évoquant «des dispositifs et des protocoles qui pourraient permettre de rouvrir prudemment mais sûrement le pays dans les prochains temps».

8h30 L'alcool sur la voie publique interdit dans certaines communes de Moselle

À compter de ce mercredi, la consommation d'alcool sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite dans les communes mosellanes de plus de 10 000 habitants, a annoncé la préfecture. «De nombreux rassemblements ont été constatés dans l'espace public, créant une concentration de population qui empêche le respect des règles de distanciation sociale», affirme la préfecture, dans un communiqué. Pour mémoire, le département est sous surveillance renforcée depuis le 25 février, en raison de la forte circulation du virus.

«La consommation d'alcool constitue un facteur pouvant favoriser la formation de tels rassemblements spontanés et est de nature à réduire l'application des mesures barrières». L'alcool est donc banni pour une durée qui n'est pas précisée. La mesure concerne les villes de plus de 10 000 habitants. D'après les derniers chiffres, le 57 en compte 18, dont Metz, Thionville, Yutz, Hayange, Fameck ou encore Florange.

7h18 1 641 morts au Brésil en 24h, un «record»

L'épidémie de Covid-19 a fait un nombre «record» de 1 641 morts au cours des dernières 24 heures au Brésil, où les contaminations connaissent une nouvelle phase d'accélération, ont annoncé mardi les autorités sanitaires. Le pays de 212 millions d'habitants a enregistré un total de 257 361 morts, selon le ministère de la Santé. Le Brésil est ainsi le deuxième pays le plus endeuillé en chiffres absolus, derrière les États-Unis.

Le record précédent datait du 29 juillet, lorsque le pays avait enregistré 1 595 décès en 24 heures. Au cours des sept derniers jours, la moyenne des décès quotidiens s'est élevée à 1 262. Jusqu'à février, cette moyenne n'avait jamais dépassé la barre de 1 100 morts quotidiens.

Au cours des dernières 24 heures, 59 925 contaminations supplémentaires ont également été enregistrées. Au total, le pays comptabilise 10,6 millions de cas déclarés, selon le ministère de la Santé. Mais les données officielles concernant le Covid-19 au Brésil sont considérées comme très sous-évaluées par la communauté scientifique.


Mardi 2 mars

22h45 Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains «d'ici fin mai»

Le président américain Joe Biden a assuré mardi que les États-Unis disposeraient de suffisamment de vaccins contre le Covid-19 pour tous les adultes américains «d'ici fin mai».

«Nous sommes partis pour avoir suffisamment de vaccins pour tous les adultes en Amérique, d'ici la fin du mois de mai», a déclaré M. Biden, qui avait évoqué il y a quelques semaines, une échéance à fin juillet.

22h30 Le Texas lève l'obligation du port du masque

Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé mardi, la fin du port du masque obligatoire et la réouverture totale des commerces, estimant que le deuxième État le plus peuplé des États-Unis avait «les moyens de protéger» sa population du coronavirus.

«Grâce aux avancées médicales des vaccins et des traitements aux anticorps, le Texas a désormais les moyens de protéger les Texans du virus», a ajouté Greg Abbott.

22h Italie: fermeture de tous les établissements scolaires en zone rouge

Le gouvernement italien a ordonné mardi la fermeture de toutes les écoles situées dans les zones à risque, les dernières données montrant que plus de 50% des cas de contamination par le Covid-19 sont dus au nouveau variant britannique particulièrement contagieux.

Toutes les écoles situées dans les régions à haut risque basculeront vers l'enseignement à distance à partir de samedi, alors que jusqu'à présent seuls les établissements secondaires situés dans les zones dites rouges étaient fermés.

21h 300 morts à l'hôpital et des admissions en réa en hausse en France

Près de 3 600 personnes atteintes du Covid-19 étaient soignées en réanimation mardi soir, un chiffre en légère hausse par rapport à la veille, selon les dernières données de Santé publique France.

Avec 3 586 personnes soignées dans ces services, réservés aux cas les plus graves, dont 366 accueillis pendant les 24 dernières heures, contre 3 544 la veille, le niveau d'occupation est similaire à celui de début décembre, à la sortie de la deuxième vague épidémique du coronavirus. Mais ce niveau reste éloigné du pic de la 2e vague de l'automne (4 900) et, surtout, de la 1re vague au printemps (7 000).

20h Au Portugal, le confinement est efficace et reste de rigueur

Le confinement sanitaire imposé au Portugal depuis la mi-janvier a permis d'endiguer la violente troisième vague de l'épidémie de Covid-19, mais doit rester de rigueur pour éviter de nouvelles «tragédies», a affirmé mardi le Premier ministre Antonio Costa.

En clair, M. Costa veut éviter «les erreurs» commises à l'issue des premières vagues, au printemps et à l'automne derniers, lorsque le pays a levé les restrictions sanitaires trop vite.

Le nombre de nouveaux cas quotidiens, en moyenne glissante sur sept jours, est passé lundi sous la barre des 1 000 cas pour la première fois depuis début octobre.

19h Les médecins généralistes belges veulent vacciner pour «mettre le turbo»

Plusieurs organisations de médecins généralistes belges ont plaidé mardi pour être associées à la campagne de vaccination anti-Covid afin de «mettre le turbo», alors que sa lenteur est critiquée de toutes parts.

«On est demandeurs pour accompagner nos patients et mettre le turbo pour cette vaccination», a déclaré à la radio publique Thomas Orban, président de la Société scientifique de médecine générale (SSMG), une des principales organisations du secteur en Belgique.

La Belgique n'a pour l'instant pas autorisé les généralistes à vacciner dans leurs cabinets. Les autorités sanitaires invoquent des difficultés de «logistique» liées notamment à la conservation des flacons multidoses.

18h Première évacuation sanitaire de La Réunion vers la métropole d'ici la fin de semaine

La première évacuation sanitaire de quatre malades du coronavirus hospitalisés à la Réunion vers la métropole est prévue cette semaine face à la saturation des hôpitaux de l'île, a déclaré mardi la directrice de l'ARS, dans une conférence de presse à Saint-Denis de la Réunion.

«Le ministère de la Santé veut pouvoir organiser pour la première fois, d'ici la fin de cette semaine, une opération d'évacuation sanitaire sans précédent de La Réunion vers la Métropole», a indiqué Martine Ladoucette, directrice de l'Agence régionale de santé (ARS), ajoutant que cela concerne «quatre malades».

17h30 Covax: Pakistan, Nigeria, Indonésie, et Bangladesh dans le club des 10 millions de doses

Le Pakistan, le Nigeria, l'Indonésie et le Bangladesh recevront chacun plus de 10 millions de doses de vaccins anti-Covid gratuits d'ici juin, selon les derniers chiffres mis à jour du système Covax, publiés mardi.

Le système mis en place pour essayer d'assurer un accès équitable aux vaccins a commencé la distribution seulement la semaine dernière, alors que les campagnes de vaccination dans nombre de pays riches, qui se sont procurés leurs propres doses, ont débuté fin décembre.

16h L'Autriche va tâcher de ne pas mettre ses œufs dans le même panier

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz, soucieux de «ne plus dépendre uniquement» de l’Union européenne à la stratégie critiquée, a annoncé une possible coopération avec le Danemark et Israël pour les vaccins de deuxième génération.

Si l’approche commune de Bruxelles était «correcte sur le principe», «l’Agence européenne des médicaments (EMA) est trop lente à approuver les vaccins et il y a des goulets d’étranglement dans l’approvisionnement de la part des sociétés pharmaceutiques», a déploré Sebastian Kurz dans un communiqué transmis mardi à l’AFP.

14h30 L'Irak commence à vacciner

L’Irak a commencé mardi à vacciner des médecins, après avoir reçu dans la nuit 50 000 doses de vaccins du laboratoire chinois Sinopharm, alors que le pays de 40 millions d’habitants aux infrastructures en ruines est confronté à une forte hausse de contaminations au Covid-19.

13h30 Des assouplissements en vue en Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel va proposer mercredi aux chefs des régions allemandes un assouplissement des restrictions dans les contacts sociaux à partir du 8 mars, selon un projet de résolution obtenu mardi par l'AFP.

Désormais, les contacts seront possibles entre «deux foyers» mais ne dépassant pas cinq personnes au maximum, enfants de moins de 14 ans exclus, selon ce projet, alors que l'Allemagne a autorisé ces dernières semaines la réouverture des coiffeurs et des écoles malgré la crainte d'une troisième vague de coronavirus.

La dirigeante devrait décider mercredi avec les dirigeants des 16 États régionaux de prolonger encore, jusqu'au 28 mars, les vastes restrictions en vigueur pour certaines depuis quatre mois, comme la fermeture des restaurants, bars, musées et salles de sport, selon ce projet.

9h40 Des précisions pour les frontaliers mosellans

Dimanche, l'Allemagne a classé à haut risque le département de la Moselle. Les restrictions - qui s'appliquent à partir de ce mardi - ont été précisées par la préfecture de Moselle dans un communiqué.

À compter du 2 mars, toute personne - quelle que soit sa nationalité - qui entre en Allemagne depuis la Moselle doit présenter:
- un test de dépistage négatif de moins de 48h (les enfants de moins de 6 ans sont exemptés)
- une déclaration électronique d'entrée sur le territoire allemand (un document à réaliser à chaque entrée via www.einreiseanmeldung.de ou compléter le certificat de remplacement).

À noter que le land de Sarre a mis 100 000 tests rapides à disposition des employeurs et un centre de tests en drive-in a été mis en place à la frontière de la Brême d'Or (de 6h à 22h, Metzer Straße 157 à Sarrebruck). Côté transports, aucun bus ni TER ne circule entre la Moselle et l'Allemagne mais les TGV directs de Paris jusqu'en Allemagne sont maintenus.

6h33 En moyenne, un tiers de l’année scolaire perdue à cause de la pandémie

Les enfants ont perdu en moyenne dans le monde 74 jours d’éducation chacun, soit près d’un tiers d’une année scolaire, à cause de la pandémie de coronavirus, avec des inégalités qui se sont creusées, indique l’ONG Save the Children, mardi. Au pic de la pandémie, 91% des élèves du monde n’étaient pas scolarisés. La fermeture des écoles a creusé les écarts entre pays riches et pauvres mais aussi au sein des pays, entre familles aisées et précaires, urbaines et rurales, enfants réfugiés ou non, handicapés ou sans handicap, souligne l’ONG.

Les enfants vivant en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Asie du Sud, ont manqué presque trois fois plus de jours d’école que les enfants d’Europe occidentale, avec respectivement 110 jours sans éducation contre 38, indique l’organisation de défense des droits de l’enfant, qui a analysé des données de 194 pays et différentes régions.

6h07 Plus de 400 actes de violences, liés au Covid-19, contre les soignants en 2020

Plus de 400 actes de violences, liés au Covid-19, contre les soignants en 2020. Insultes, coups, arrestations: le personnel de santé en première ligne face au coronavirus a subi plus de 400 actes de violence, liés au Covid-19, dans le monde, en 2020, selon un rapport publié mardi par une ONG de défense des soignants.

La Coalition pour la sauvegarde de la santé lors des conflits (CSSC) y présente une carte répertoriant 1172 actes de violence et attaques contre des personnes ou des infrastructures de santé l’année dernière, «une estimation minimale» selon l’organisation, dont plus d’un tiers - 412 - concernent directement le Covid-19.

4h44 Tokyo enjoint Pékin de cesser les tests par prélèvement anal sur ses ressortissants

Tokyo a appelé la Chine à ne pas pratiquer de test de dépistage du Covid-19 par prélèvement anal sur les ressortissants japonais, citant la «souffrance psychologique» engendrée par le procédé. Cette déclaration du gouvernement japonais intervient après des informations selon lesquelles des membres du personnel diplomatique américain en Chine s’étaient plaints d’avoir été soumis à ces tests intrusifs, ce que Pékin a démenti.

La Chine, qui a largement maîtrisé la pandémie sur son territoire, avait estimé le mois dernier que les tests pratiqués sur des échantillons prélevés par écouvillonnage rectal permettaient d’augmenter le taux de détection des personnes infectées, comparé aux prélèvements dans la gorge ou le nez.

3h57 Twitter va bannir les utilisateurs en cas de désinformation répétée sur les vaccins

Twitter a annoncé lundi son intention de renforcer sa lutte contre la désinformation sur les vaccins, avec notamment la possibilité de bannir les utilisateurs au bout de cinq rappels à l’ordre. En décembre, Twitter avait déjà décidé de demander aux utilisateurs de supprimer certaines fausses affirmations, notamment celles suggérant que les vaccins sont utilisés pour porter atteinte aux populations ou les contrôler.


Lundi 1er mars

21h45 L'utilisation du vaccin AstraZeneca étendue en France

L'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités, a déclaré lundi soir, le ministre de la Santé, Olivier Véran.

«Désormais» les personnes âgées de «50 ans et plus, incluant les 65-75 ans», qui souffrent de «ce qu'on appelle des comorbidités, des fragilités» pourront «se faire vacciner avec AstraZeneca», chez «leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit» ou «dans quelques jours en pharmacie», a précisé M. Véran sur France 2. Les 75 ans et plus continueront à être vaccinés avec le Pfizer ou le Moderna en centre de vaccination, a-t-il ajouté.

21h Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé lundi irréaliste de penser que l'humanité sera débarrassée du Covid-19, d'ici la fin de l'année. Michael Ryan, directeur des opérations d'urgence de l'OMS, a estimé qu'il serait néanmoins possible de faire baisser les nombres d'hospitalisations et de décès.

Mais la pandémie reste virulente, surtout après une nouvelle hausse du nombre de cas cette semaine, après sept semaines consécutives de baisse. «Il serait très prématuré et, je pense, irréaliste de penser que nous allons en finir avec ce virus d'ici la fin de l'année», a déclaré M. Ryan à la presse. «Mais je pense que ce avec quoi nous pouvons en finir, si nous sommes intelligents, ce sont les hospitalisations, les morts et la tragédie associées à cette pandémie».

Selon lui, l'OMS se focalise sur le fait de maintenir basse la transmission du virus, d'aider à prévenir l'apparition de variants et de réduire le nombre de personnes contaminées.

19h50 Pfizer et AZ «hautement efficaces» après une dose chez les plus de 70 ans

Une étude menée en conditions réelles au Royaume-Uni chez les plus de 70 ans et publiée lundi montre que les vaccins Pfizer et AstraZeneca contre le coronavirus sont «hautement efficaces» après une première dose, particulièrement sur les hospitalisations.

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a salué lors d'une conférence de presse à Downing Street une «extrêmement bonne nouvelle» qui montre que l'objectif de la «feuille de route» pour sortir progressivement dans les prochaines semaines du troisième confinement instauré depuis plus de deux mois est «atteignable».

18h30 La réception de 1 000 premières doses de vaccin fait polémique

La (non-)campagne de vaccination contre le coronavirus en Tunisie s'est invitée dans le bras de fer entre la présidence et le Premier ministre, le second décrétant l'ouverture d'une enquête après l'annonce par la première de la réception de 1 000 doses offertes par les Emirats.

Après des fuites, la présidence a confirmé lundi avoir reçu 1 000 doses de vaccin, mises à disposition des services de santé militaire, chargés de les distribuer en priorité au personnel soignant.

17h Le Covid-19, «arme biologique» pour la majorité des Russes

Près de deux tiers des Russes estiment que le Covid-19 est une «arme biologique» créée par l'homme, selon un sondage publié lundi par le centre indépendant Levada.

Pour les observateurs, ces résultats témoignent d'une méfiance traditionnelle envers les autorités, accentuée par le manque de transparence dans la gestion de la pandémie de coronavirus et de relations tendues avec les Occidentaux.

D'après cette étude effectuée auprès de 1 600 personnes, seuls 23% des Russes estiment que l'apparition du coronavirus est un phénomène naturel «sans intervention humaine» tandis que 64% pensent qu'il est «artificiel et constitue une nouvelle arme biologique».

14h30 Le président ghanéen reçoit la première injection de vaccin Covax dans le monde

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo est devenu lundi, la première personne dans le monde à recevoir une injection du vaccin contre le covid-19 financé par Covax, le dispositif qui vise à permettre un accès à ces vaccins aux pays à faible revenu.

Le président, âgé de 76 ans et dont le pays a reçu la première livraison mondiale de vaccins Covax, mercredi dernier, a reçu une première injection de vaccin Oxford/AstraZeneca, selon les images diffusées en direct par la télévision nationale ghanéenne. «Il est important que je donne l'exemple et montre que ce vaccin est sûr en étant la première personne à le recevoir, afin que tout le monde au Ghana se sente à l'aide de se faire vacciner», a déclaré le chef de l'État dans un discours.

Ce pays anglophone ouest-africain a enregistré 84 023 cas de coronavirus, dont 607 morts. Mais ces chiffres sont sous-évalués, comme dans de nombreux pays africains, où le nombre de tests réalisés reste faible. Outre le président, la première dame a également reçu lundi, une première injection.

8h Jacinda Ardern appelle les Néo-zélandais à blâmer les contrevenants

La Première ministre Jacinda Ardern a exhorté lundi les Néo-zélandais à «réprimander» les personnes enfreignant les restrictions liées au Covid-19, au moment où la colère monte, à la suite d’une série d’infractions qui ont contraint Auckland, à être à nouveau confinée.

Cette mesure intervient moins de deux semaines après un confinement de trois jours de la principale ville du pays. Très agacée, Jacinda Ardern, qui a jusqu’à présent été saluée pour sa très bonne gestion de la pandémie, a qualifié ces infractions d'«intolérables».

Elle a affirmé que certaines personnes à l’origine des dernières contaminations ont ignoré les instructions. Elles ont ainsi refusé de s’isoler comme elles devaient le faire ou de donner les informations sur leurs déplacements, afin de permettre d’alerter les cas contacts.

«Ces individus font face au jugement de toute la nation, il y aura des conséquences, sans aucun doute», a déclaré à la presse Mme Ardern. Le pays n'a enregistré que 26 décès liés au coronavirus pour une population de quelque 5 millions d'habitants mais Mme Ardern a rappelé que tout le monde doit coopérer. «Si cela implique de réprimander un membre de sa famille ou un collègue pour ne pas avoir respecté les règles, alors nous devons le faire. Faites-le avec gentillesse, mais faites-le», a-t-elle déclaré.

Les 1,7 million d'habitants d'Auckland sont à nouveau confinés depuis dimanche pour au moins sept jours après la découverte de nouveaux cas de Covid-19. Le confinement de trois jours ordonné en février n'avait pas permis d'éviter la propagation d'un foyer de contaminations. Les craintes se portent notamment sur une famille, qui aurait été en contact avec des membres d'une famille infectée. Un de ses membres, qui devait rester à l'isolement, s'est rendu chez un médecin, dans une université et dans une salle de gym, dans l'attente des résultats du test qui ont montré qu'il était porteur du virus.

«Nous payons tous le prix» de leurs actions, a lancé la Première ministre qui a dit comprendre la «colère» de la population.

6h20 Une partie de la France en sursis, le gouvernement jugé trop attentiste

Le gouvernement veut prendre son temps pour décider de nouvelles restrictions sanitaires dans vingt départements couvrant Paris, Lyon et Marseille, où les cas de coronavirus menacent de flamber, une stratégie de riposte graduelle qui lui vaut des critiques d'attentisme.

Alors que Nice et Dunkerque s'apprêtent à vivre leurs premiers week-ends de l'année 2021 confinés, toute la région parisienne, le Rhône, les Bouches-du-Rhône et une partie des Hauts-de-France et du Grand Est notamment, se sont réveillés en sursis vendredi, placés sous «surveillance accrue» par l'exécutif.

Déjà soumis comme le reste de la France métropolitaine au couvre-feu de 18h, ces territoires pourraient se voir imposer dans une semaine des mesures encore plus strictes, dont des confinements locaux le week-end.

6h Lancement aux Philippines de la campagne de vaccination

Les Philippines ont commencé lundi à administrer le vaccin chinois CoronaVac contre le Covid-19, les catégories prioritaires étant les personnels soignants, les militaires, les policiers et les hauts responsables gouvernementaux.

Les principaux collaborateurs du président Rodrigo Duterte ont fait partie des centaines de personnes à recevoir les premières doses du vaccin, estimant que c’était un devoir moral.

Malgré des doutes sur l’efficacité du CoronaVac, la campagne de vaccination a débuté dans six hôpitaux de Manille au lendemain de l’arrivée de 600 000 doses offertes par Pékin.


Dimanche 28 février

22h04 L'Afrique du Sud allège les restrictions sanitaires

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche soir un nouvel allègement, dès lundi, des restrictions imposées pour endiguer la propagation du Covid-19, après une «baisse spectaculaire» du nombre de contaminations.

Cet allègement va permettre une reprise de la plupart des activités économiques. Le pays passe directement du niveau d’alerte 3 au niveau d’alerte 1: le couvre-feu national est notamment raccourci et sera désormais en vigueur entre minuit et 4h.

Dans une adresse télévisée, le chef de l'État a déclaré que l’Afrique du Sud a enregistré un peu moins de 10 000 nouveaux cas de Covid-19 au cours de la semaine écoulée, contre plus de 40 000 au cours de la dernière semaine de janvier.

Il a attribué cette «baisse spectaculaire» aux mesures de santé publique, aux changements de comportement et l’acquisition d’une immunité chez ceux précédemment contaminés.

20h39 Retour du semi-confinement à Oslo

Oslo va reprendre plusieurs mesures de semi-confinement, dont la fermeture des restaurants et des commerces non essentiels, face à la poussée de cas liée au variant anglais, a annoncé dimanche le maire de la capitale norvégienne.

Les mesures, qui s’appliquent à partir de mardi jusqu’au 15 mars au moins mais ne concernent pour l’instant que la commune de la capitale, incluent également une recommandation de ne pas se réunir et de ne pas rendre de visite à domicile, ainsi que de nouvelles restrictions dans les lycées.

18h50 Face aux retards, les Tchèques se tournent vers le vaccin russe

La République tchèque a commandé une livraison de vaccin russe Spoutnik V pour pallier les retards d’arrivée des doses de l’Union européenne, a indiqué dimanche le président Milos Zeman. Le gouvernement envisage aussi le recours à celui du laboratoire chinois Sinopharm.

«Après avoir consulté le Premier ministre, j’ai envoyé une lettre au (président russe) Vladimir Poutine, lui demandant une fourniture de vaccin Spoutnik V», a déclaré le chef de l'État sur la chaîne Prima TV.

Il a ajouté qu’il accepterait aussi volontiers le vaccin chinois Sinopharm dans le pays – qui a enregistré 1,2 million de cas et 20 000 morts du Covid-19 – estimant que «les vaccins n’ont pas d’idéologie».

Ni le vaccin Spoutnik V, ni celui du laboratoire Sinopharm, n’ont reçu le feu vert de l’Agence européenne des médicaments, contrairement aux vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca/Oxford.

16h50 France: Le «pass sanitaire» anti-Covid pourrait intégrer des tests négatifs

Le «pass sanitaire» envisagé par la France pour faire face à la pandémie de Covid-19 pourrait recenser les tests négatifs effectués par son titulaire, a indiqué dimanche le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune.

«La vaccination ne peut pas être le sésame unique de réouverture des activités sinon on crée une société à deux vitesses, très injuste», a-t-il déclaré dans l'émission «Questions politiques» de la radio France Inter, de France Télévisions et du quotidien Le Monde.

«Il faut différents outils (...) Il faut étendre notre gamme», a-t-il dit en rappelant que dans l'immédiat l'accès aux vaccins anti-Covid reste limité aux populations les plus à risque et que les jeunes notamment, ne pourront pas se faire vacciner «avant l'été».

«Quand vous avez un test PCR négatif aujourd'hui vous pouvez prendre l"avion pour aller en Europe parce que vous n'êtes pas à risque», a relevé Clément Beaune.

16h38 Royaume-Uni: plus de 20 millions de personnes ont eu leur première dose de vaccin

Plus de 20 millions de personnes au Royaume-Uni ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus, s’est réjoui dimanche le ministre de la Santé, Matt Hancock.

«Je suis absolument ravi que plus de 20 millions de personnes aient maintenant été vaccinées à travers le Royaume-Uni», a déclaré Matt Hancock dans une vidéo publiée sur Twitter.

Il a remercié «chacune des personnes qui s’est présentée pour avoir une injection, car nous savons avec de plus en plus de certitude que le vaccin vous protège, protège votre communauté, et c’est aussi la voie de sortie pour nous tous».

16h34 Hongrie: le premier ministre reçoit le vaccin chinois

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a été vacciné contre le Covid-19 avec le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, que la Hongrie est devenue cette semaine le premier pays de l’Union européenne à utiliser.

«Je suis vacciné», a indiqué un message publié dimanche sur la page Facebook officielle de Viktor Orban, accompagné de photos et d’une vidéo le montrant en train de faire injecter une dose de vaccin par un soignant tenant une boîte Sinopharm.

La Hongrie a commencé mercredi à utiliser le vaccin Sinopharm, après s’être déjà démarquée en recourant au vaccin russe Spoutnik V sans attendre le feu vert de l’Agence européenne des médicaments, malgré les réticences des habitants.

16h27 Le Nigeria recevra mardi 4 millions de doses de vaccin

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique avec 200 millions d’habitants, recevra mardi près de quatre millions de doses de vaccin contre le Covid-19, financées par le dispositif Covax destiné en particulier aux pays défavorisés, ont annoncé dimanche les autorités.

«Le Nigeria recevra 3,92 millions de doses de vaccin AstraZeneca mardi 2 mars», peut-on lire dans un communiqué de la NPHCDA, l’agence nationale en charge de la campagne de vaccination. «Cette livraison fait du Nigeria le troisième pays d’Afrique de l’Ouest à bénéficier du dispositif Covax après le Ghana et la Côte d’Ivoire», est-il indiqué.

Au total, le Nigeria doit recevoir 16 millions de doses à travers le dispositif Covax, au cours des prochains mois.

16h15 Les Palestiniens avec un permis de travail israélien seront vaccinés

Israël va vacciner des dizaines de milliers de Palestiniens ayant un permis pour travailler en territoire israélien ou dans les colonies en Cisjordanie occupée, ont confirmé dimanche les autorités de l'État hébreu.

«L’échelon politique a approuvé aujourd’hui la tenue d’une campagne de vaccination pour les travailleurs palestiniens ayant un permis de travail pour Israël et les communautés en Judée et Samarie (nom donné par l’État hébreu aux colonies en Cisjordanie)», a indiqué dans un message aux médias le Cogat, l’organe du ministère de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

14h La Moselle classée à haut risque par l'Allemagne

Dans la lutte contre la propagation du coronavirus, et en particulier de ses variants, l'entrée en Allemagne depuis la Moselle, côté français, va être rendue plus difficile. À partir de mardi, la région frontalière française, qui borde la Sarre et la Rhénanie-Palatinat, sera classée à haut risque. Les voyageurs devront présenter un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 48h. Les compagnies aériennes ainsi que les compagnies de bus et de train ne sont plus autorisées à transporter des passagers de la Moselle vers l'Allemagne.

Le secrétaire d'État français à l'Europe, Clément Beaune, a déclaré qu'il regrettait cette décision d'autant que la Moselle avait renforcé les mesures de lutte contre le virus. Le président de la région Grand Est, Jean Rottner, a qualifié ces mesures de «brutales» et «unilatérales».

Avec la Moselle, 14 pays et deux régions à l'étranger sont considérés comme des zones à risque à partir de mardi, dont la Slovaquie, le Portugal et l'Irlande, en plus de la République tchèque et du Tyrol.

12h30 Plus de 113 758 510 cas d'infection depuis le début de l'épidémie

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 526 075 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, dimanche à 11h GMT.

Plus de 113 758 510 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 69 695 100 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Sur la journée de samedi, 8 713 nouveaux décès et 395 666 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

11h30 L'Iran compte plus de 60 000 morts

L'Iran a officiellement dépassé, dimanche, le seuil des 60 000 morts du Covid-19.

10h Un basketteur de la NBA traité de «coronavirus»

Le joueur de basket américain né de parents taïwanais, Jeremy Lin, a annoncé samedi qu'il n'allait pas dénoncer la personne qui l'aurait traité de «coronavirus» au cours d'un match de G League, le championnat de développement de la NBA, un jour après que celle-ci a lancé une enquête sur le sujet.

8h30 Confinement partiel en République tchèque

Le gouvernement tchèque va imposer à la population à partir du 1er mars une interdiction de se déplacer en dehors des départements de ses lieux de résidence, le taux de contamination en République tchèque étant le plus élevé du monde lors des deux semaines écoulées.

7h Feu vert américain au vaccin de Johnson & Johnson

Les États-Unis ont accordé, samedi, une autorisation en urgence au vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19 pour les personnes âgées de 18 ans et plus, a annoncé l'Agence américaine des médicaments (FDA). Le président américain Joe Biden a salué l'approbation d'un troisième vaccin mais a appelé à ne pas «baisser la garde» contre la pandémie qui a fait plus de 500 000 morts dans le pays.

5h Des «vaccinations VIP» dénoncées en Argentine

«Rendez-moi mon vaccin», «Cessez de gaspiller notre argent»: plusieurs milliers de personnes ont manifesté, samedi, dans plusieurs villes d'Argentine, pour protester contre les vaccinations VIP, un scandale qui a coûté son poste au ministre de la Santé.

3h Week-end localement confiné en France

En France, où un couvre-feu national à 18h est toujours en vigueur, une partie du littoral méditerranéen de la Côte d'Azur, autour de Nice (Sud-Est) et l'agglomération de Dunkerque, sur la mer du Nord, sont confinées ce week-end et le seront le suivant.

1h30 2e livraison de vaccins en Afrique du Sud

L'Afrique du Sud a reçu une deuxième livraison de vaccins Johnson & Johnson, a annoncé le gouvernement, alors que le pays le plus touché par le virus en Afrique s'efforce d'accélérer sa campagne de vaccination.


Samedi 27 février

La Sardaigne passe en zone blanche dès le 1er mars

Pour la première fois, une région italienne, la Sardaigne, va passer en zone blanche. Sur l'île, la grande majorité des restrictions seront levées, sauf celles concernant le port du masque en toute circonstance et la distanciation sociale.

La Sardaigne a enregistré pendant trois semaines de suite moins de 50 nouveaux cas de Covid-19 par 100 000 habitants, le principal critère retenu pour passer en zone blanche, où les restaurants sont ouverts également le soir, et où les cinémas, théâtres, salles de musculation et piscines peuvent aussi rouvrir.

15h22 L'application Coronalert est un flop en Belgique

C'est un flop (de plus) dans la gestion du Covid-19 en Belgique. Selon la présidente du comité interfédéral Testing et Tracing, 16 700 personnes testées positives au coronavirus ont "lancé l'alerte" via l'application Coronalert.

28% des utilisateurs de smartphone en Belgique, indiquent les médias belges, ont téléchargé cette application depuis septembre 2020, soit 2,5 millions de personnes. Cette application a enregistré 475 000 tests et 46 000 tests étaient bel et bien positifs, mais seulement 16 700 personnes ont prévenu, via l'application, leurs contacts respectifs.

Cet échec est expliqué par l'ancienneté des smartphones ou encore la difficulté des démarches à entreprendre.

14h33 Deuxième livraison de vaccins en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud a reçu samedi une deuxième livraison de vaccins Johnson & Johnson contre le Covid-19, a indiqué le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize, alors que le pays le plus touché par le virus en Afrique s’efforce d’accélérer sa campagne de vaccination.

M. Mkhize a tweeté que la deuxième cargaison de vaccins Johnson & Johnson avait atterri à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg. Quelque 80 000 vaccins sont arrivés de Bruxelles via un vol de la South African Airways, selon les médias locaux.

14h31 Les honneurs militaires pour le héros «Captain Tom»

«Captain Tom», vétéran britannique de la Seconde Guerre mondiale mort à 100 ans début février, adulé pour avoir réuni une somme record pour les soignants pendant le premier confinement, a reçu les honneurs militaires lors de ses funérailles samedi en Angleterre.

Le cercueil de Tom Moore, enveloppé du drapeau britannique, a été porté sous un soleil printanier par six soldats d’infanterie jusqu’au crématorium de Bedford (centre).

Âgé de 99 ans lors du premier confinement, Captain Tom s’était initialement fixé comme modeste objectif de réunir 1 000 livres (1 153 euros) pour aider le service national de santé. Au final, il a recueilli près de 33 millions de livres (38 millions d’euros), plus gros montant jamais récolté par une personne seule lors d’une marche caritative.

13h03 Le bilan de la pandémie dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 518 080 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi ce samedi par l’AFP à partir de sources officielles.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 510 467 décès pour plus de 28 millions de cas recensés.

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 190 décès pour 100 000 habitants, suivi par la République tchèque (189), la Slovénie (184), le Royaume-Uni (180) et l’Italie (161).

12h44 Allemagne: le vaccin d'AstraZeneca bientôt recommandé aux plus de 65 ans

La Commission de vaccination allemande (Stiko) envisage de recommander le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans après une étude en Écosse montrant son efficacité pour les plus âgés, a indiqué son président.

Interrogé sur le fait de savoir si la Stiko pourrait autoriser le vaccin du laboratoire suédo-britannique pour tous après les résultats encourageants de cette étude, Thomas Mertens a déclaré: «cela est possible et nous allons le faire» dans un entretien à la télévision publique ZDF vendredi soir.

La commission «va très prochainement publier une nouvelle recommandation actualisée», a-t-il précisé, ajoutant être encore dans l’attente de précisions des auteurs de l’étude, dirigée par l’Université d’Édimbourg et rendue publique il a y une semaine.

11h53 Auckland reconfinée

Auckland, la principale ville de Nouvelle-Zélande, va être reconfinée à partir de dimanche pour au moins sept jours après la découverte de nouveaux cas de Covid-19, a annoncé samedi la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Ce nouveau confinement intervient moins de deux semaines après un confinement de trois jours dans cette ville de 1,7 million d'habitants.

À partir de dimanche matin, les habitants d'Auckland devront rester chez eux sauf pour le travail ou pour faire des achats de première nécessité. Les écoles et magasins non essentiels seront fermés. Les entrées et sorties de la ville seront limitées. Le reste du pays sera soumis à des restrictions de niveau deux qui interdisent les rassemblements de plus de 100 personnes et exigent le port du masque dans les transports publics.

À Auckland, Mme Ardern a précisé qu'un nouveau cas de coronavirus confirmé samedi constitue «une cause d'inquiétude» car il concerne une personne contagieuse depuis une semaine qui ne s'est pas isolée. Depuis, plusieurs personnes ayant en commun un lien avec une école dans le Sud de la ville ont fait état de symptômes. Selon Mme Ardern, le cas confirmé ne peut toutefois être directement relié à d'autres tests positifs enregistrés depuis deux semaines.

Elle a regretté que l'épidémie progresse en raison du fait que des personnes ne s'isolent pas comme elles devraient le faire. Le dernier cas concerne ainsi quelqu'un qui a vu son médecin vendredi puis est allé à sa salle de sport. «C'est frustrant», a-t-elle dit.

8h29 Le patron de l’OMS veut des mesures concrètes pour augmenter la production de vaccins

Le patron de l’OMS s’est livré à un vibrant plaidoyer vendredi en faveur de mesures concrètes pour augmenter drastiquement la production de vaccins contre le Covid-19, au-delà de l’appel du Conseil de sécurité à un accès équitable à l’immunisation.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a jeté tout son poids dans un débat aussi controversé que complexe et technique : lever provisoirement les brevets qui protègent les intérêts des inventeurs des vaccins contre le Covid pour résorber la pénurie et aider à éradiquer une pandémie qui en un peu plus d’un an a déjà fait 2,5 millions de morts. «Le vote pour l’équité en matière de vaccins est important et nous apprécions cela», a réagi le directeur général, peu après l’adoption à l’unanimité de la résolution à New York.

7h55 De l'oxygène envoyé au Pérou

Une première cargaison d’oxygène à usage médical a été envoyée par le Chili pour les malades du Covid-19 à son voisin du Pérou, où la demande pour ce gaz a explosé à l’image de plusieurs pays d’Amérique latine durant la deuxième vague de la pandémie.

«Les 40 premières tonnes d’oxygène importées du Chili se trouvent déjà dans notre territoire», s’est réjoui le président péruvien Francisco Sagasti, dans un message publié vendredi sur Twitter.

Près de 200 personnes par jour ont succombé à la maladie, soit quatre fois plus qu’en décembre, au Pérou où les pénuries d’oxygène ont entrainé un délai de quatre jours d’attente pour obtenir des recharges. La demande pour ce gaz a augmenté de 200% depuis le début de la deuxième vague.

6h07 Le Vanuatu rouvre graduellement ses frontières

Le Vanuatu, qui n’enregistre aucun cas de Covid-19, entend rouvrir graduellement ses frontières en commençant par celles avec son voisin, le territoire français de Nouvelle-Calédonie, a indiqué samedi un porte-parole du gouvernement. À partir d’avril, au terme de ce projet, sera permis l’accès à Efaté, principale île du Vanuatu où se trouve la capitale Port Vila.


Vendredi 26 février

23h22 USA: un comité d’experts recommande l’autorisation du vaccin de Johnson & Johnson

Un comité d’experts a unanimement recommandé vendredi l’autorisation en urgence aux États-Unis du vaccin unidose de Johnson & Johnson contre le Covid-19 pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

L’avis de ce comité, composé en majorité de scientifiques indépendants, est consultatif, mais il conforte encore la probable autorisation du vaccin par les autorités sanitaires américaines, attendue dans la foulée. Celle-ci sera délivrée par l’Agence américaine des médicaments.

22h59 Des États du Brésil imposent des restrictions

À défaut de décisions du gouvernement fédéral, divers gouverneurs d’États ou maires du Brésil ont annoncé des restrictions d’activités ou de mouvements afin d’éviter l’effondrement des structures sanitaires avec la flambée actuelle des cas de contamination par le coronavirus.

Le Brésil a franchi jeudi le seuil des 250 000 morts en un an exactement de pandémie, dont l’actuelle deuxième vague est pire que la première dans certaines régions. Vendredi, le Covid-19 avait au total fait 252 835 morts, selon le ministère de la Santé.

L’État de São Paulo, le plus peuplé – 46 millions d’habitants – et le plus riche, a ordonné aux bars et aux restaurants qui avaient récemment été autorisés à rouvrir de fermer à 20 heures.

22h56 Les Tchèques partiellement confinés à la suite d’une forte hausse des infections

Le gouvernement tchèque a déclaré vendredi soir qu’il imposerait à ses citoyens, à partir du 1er mars, une interdiction de se déplacer en dehors des départements de leur lieu de résidence, le taux de contamination par le Covid-19 par habitant en République tchèque étant le plus élevé du monde.

Il a également rendu obligatoire le port des masques à l’extérieur dans les zones habitées et sur les lieux de travail et a fermé toutes les écoles, les jardins d’enfants et les magasins vendant des produits non essentiels.

22h29 L’Estonie durcit les mesures de restriction

La propagation du Covid-19 en Estonie est sur le point d’atteindre des proportions critiques, a mis en garde un haut responsable de Santé au moment où le gouvernement durcit les restrictions pour faire face à un des taux de contagion les plus élevés d’Europe.

Le taux de contamination en Estonie est actuellement de 887,75 pour 100 000 habitants sur la moyenne des sept derniers jours et le rythme de contagion est très rapide, ont dit les autorités.

21h09 Zimbabwe: le personnel médical «réticent» à la vaccination

Une part importante du personnel médical du Zimbabwe est réticente à se faire vacciner contre le Covid-19, affirme vendredi un syndicat infirmier, soulignant le manque de clarté sur l’efficacité du vaccin contre le variant apparu en Afrique du Sud voisine.

Le Zimbabwe a commencé, le 18 février, une campagne de vaccination grâce à 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm offertes par Pékin. Mais, selon Enock Dongo, président de l’Association des Infirmiers du Zimbabwe, forte de 12 000 membres, «la vaccination est faible parmi les travailleurs de santé».

21h55 Les hospitalisations et réanimations restent élevées mais stables

Les chiffres quotidiens des hospitalisations et des soins en réanimation des malades du Covid-19 restaient stables vendredi, selon les données de Santé publique France, malgré les craintes d'une flambée de nouveaux cas dans de nombreux départements.

Les hôpitaux comptaient 25 130 patients malades du Covid-19, contre 25 317 jeudi. Le chiffre des admissions sur les dernières 24 heures était de 1 634 contre 1.454 la veille.

Même scénario pour les services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, et qui restent sous forte tension avec 3 445 patients vendredi (3 430 jeudi). Le nombre de nouvelles admissions dans ces services est resté sur la tendance des derniers jours, avec 303 patients admis sur les dernières 24 heures (301 la veille).

20h La Grèce prolonge le confinement jusqu’au 8 mars

Le gouvernement grec a prolongé, vendredi, jusqu’au 8 mars, le confinement en vigueur à Athènes et dans plusieurs régions du pays, les taux d’infection au coronavirus demeurant élevés.

«Nos épidémiologistes ont jugé nécessaire l’extension des mesures», a déclaré le vice-ministre de la Protection civile, Nikos Hardalias, un an exactement après l’apparition du premier cas de Covid-19 en Grèce.

«Un an plus tard, nous livrons toujours la bataille (...) Nous ne fléchirons pas, nous ne perdrons pas courage et nous ne ferons pas marche arrière», a ajouté le responsable visiblement ému lors d’une conférence de presse.

18h L’ONU adopte à l’unanimité une résolution exigeant l’équité dans l’accès aux vaccins

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi à l’unanimité une résolution exigeant l’équité dans l’accès aux vaccins contre la pandémie de Covid-19, traduisant une certaine unité retrouvée de la communauté internationale, selon des diplomates.

La résolution, la deuxième en un an du Conseil de sécurité sur la pandémie, appelle aussi à la solidarité et à des cessez-le-feu dans le monde pour mieux lutter contre le virus et procéder aux vaccinations.

Fait rare à l’ONU, la résolution, rédigée par le Royaume-Uni, a été co-sponsorisée par l’ensemble des 15 membres du Conseil de sécurité, selon les mêmes sources.

17h30 Au Portugal, l’explosion du virus a plombé la reprise du tourisme

Frappé de plein fouet par la troisième vague de l’épidémie de coronavirus et soumis à un nouveau confinement strict, le Portugal s’inquiète pour la reprise de sa filière touristique, moteur d’une économie qui a connu en 2020 une récession historique de 7,6%.

L’an dernier, les exportations de biens et services ont chuté de 18,6%, contre une hausse de 3,9% en 2019, en raison surtout d’un «effondrement sans précédent du tourisme», a indiqué vendredi l’Institut national des statistiques, qui a revu à la baisse la croissance du Produit intérieur brut (PIB) au dernier trimestre 2020 (+0,2% en variation trimestrielle, et -6,1% sur un an).

17h Le Canada approuve le vaccin d’AstraZeneca

Les autorités de santé canadiennes ont annoncé vendredi avoir approuvé un troisième vaccin contre le Covid-19, celui du géant pharmaceutique AstraZeneca et sa version produite en Inde par le Serum Institute of India.

Ottawa, qui a déjà autorisé les remèdes de Pfizer-BioNTech et de Moderna, a commandé 20 millions de doses de ce vaccin.

«Santé Canada a homologué aujourd’hui deux vaccins contre la Covid-19, soit celui d’AstraZeneca, mis au point en partenariat avec l’Université d’Oxford, ainsi que la version du vaccin d’AstraZeneca conçue par le Serum Institute of India», a annoncé le ministère dans un communiqué.

16h30 La Côte d’Ivoire reçoit 504 000 doses de vaccin anti-Covid

La Côte d’Ivoire a reçu vendredi 504 000 doses de vaccin contre le Covid-19, les premières à arriver dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, financées par le dispositif Covax destiné en particulier aux pays défavorisés, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l’aéroport international d’Abidjan à bord d’un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

«Les vaccins que nous avons reçus aujourd’hui vont nous permettre de contenir la pandémie et de renforcer la santé de notre population», a déclaré le ministre ivoirien de la Santé Aka Aouele, présent à l’aéroport, ajoutant que les vaccinations commenceront lundi dans son pays.

16h La France en sursis, dans l’attente des décisions du gouvernement

La France attendait vendredi avec résignation un éventuel reconfinement sur une partie de son territoire pour lutter contre la pandémie, tandis que le gouvernement a réaffirmé sa volonté de prendre son temps face aux enjeux économiques et sociaux d’une telle décision.

Une partie du littoral méditerranéen de la Côte d’Azur, autour de Nice (sud-est) et l’agglomération de Dunkerque sur la mer du Nord vont déjà être confinés pour la première fois de l’année, ce week-end et le suivant.

Et vingt départements couvrant Paris, Lyon et Marseille, où les cas de coronavirus menacent de flamber, se sont réveillés en sursis vendredi, placés sous «surveillance accrue» par les autorités.

14h30 Le variant britannique domine en Belgique, où l'épidémie rebondit

Le variant britannique du coronavirus, apparu fin 2020 et plus contagieux, est désormais dominant en Belgique, ont indiqué vendredi, les autorités sanitaires, sur fond de rebond des infections. «La semaine dernière, on estime que 53% des contaminations ont été causées par le variant britannique, contre 38% la semaine précédente», a déclaré un porte-parole des autorités, le virologue Steven Van Gucht, lors d'une conférence de presse. C'est la première fois que cette souche du virus compte pour plus de la moitié des contaminations. Les variants sud-africain (2,2%) et brésilien (0,9%) restent quant à eux très minoritaires.

La Belgique, qui donne chaque jour une moyenne quotidienne calculée sur les sept derniers jours, enregistrait vendredi, un bond de 24% des infections par rapport à la semaine précédente. Les hospitalisations de patients Covid repartent également à la hausse, a souligné M. Van Gucht.

9h18 Vaccins à Hong Kong et en Corée du Sud

Hong Kong et la Corée du Sud ont donné ce vendredi le coup d’envoi de leur campagne de vaccination contre le Covid-19. La Corée du Sud prévoit de vacciner dans les sept prochains mois 70% de sa population tandis que Hong Kong espère que l’ensemble des adultes seront vaccinés d’ici la fin de l’année.

Ces deux territoires ont été parmi les premiers à enregistrer des cas de coronavirus après son apparition l’an dernier au centre de la Chine.

8h26 Récession historique en France

L'économie française a chuté de -8,2% l'an dernier, a indiqué vendredi l'Insee, soit une baisse un tout petit peu moins forte que les -8,3% précédemment estimés, mais qui confirme la récession historique subie par le pays du fait de la pandémie.

Sur le seul quatrième trimestre 2020, le recul du PIB est de 1,4%, contre -1,3% estimé auparavant, évalue également l'Insee, qui précise que l'économie française a terminé l'année 2020 avec une activité 4,9% en dessous de son niveau du dernier trimestre 2019, soit avant l'apparition de l'épidémie de Covid-19.

7h25 3e dose contre les variants?

(L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats