Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Les responsables ne craignent pas une explosion du chômage, mais une hausse des faillites.

02 mars 2021 14:49

Économie au Luxembourg

Sortirons-nous indemnes de la crise sanitaire?

LUXEMBOURG - Chômage, faillites... 128 responsables politiques, économiques et partenaires sociaux ont lancé les paris sur ce qui nous attend à la levée des restrictions.

Face au Covid et son lot d'incertitudes, beaucoup aimeraient disposer d'une boule de cristal pour connaître la suite. En attendant, 128 responsables politiques, économiques et partenaires sociaux du Luxembourg, interrogés par la Fondation Idea (association créée par la Chambre de commerce), ont lancé les paris sur la sortie de crise.

Sans surprise, 50% d'entre eux s'attendent à ce que les principales restrictions sanitaires en cours soient levées au début de l'été. Une fois dit cela, à quoi ressemblera la sortie de crise? Peut-on notamment craindre une explosion du chômage, en raison notamment de l'évolution, voire de la disparition des dispositifs de chômage partiel? 50% des répondants ne craignent pas ce risque et pensent que le taux de chômage stagnera autour de 6 à 7% en 2021.

Plan «ambitieux» de relance

Les responsables se montrent en revanche plus inquiets pour les entreprises. Ils estiment ainsi que le risque de faillites progressera pour le deuxième semestre 2021 et le premier semestre 2022. «Le risque de faillites démarrerait donc bien avec le moment de la levée des restrictions… et probablement des aides publiques», souligne la Fondation Idea. Les panélistes soulignent aussi le risque d’évolution durable des comportements des consommateurs vis-à-vis de secteurs comme l'horeca et le tourisme. En outre, la fin de la crise sanitaire pourrait selon eux se traduire par la hausse modérée des taux d'intérêt appliqués aux crédits immobiliers. Le point central des réponses se situe ainsi à 2,1% pour un horizon de 5 ans (2026), contre une moyenne d'1,35% au courant de l'année 2020.

Au final, comment accompagner au mieux la sortie de crise? 93% des répondants apportent un satisfecit au gouvernement pour sa gestion économique. Mais dans le même temps, ils appellent en majorité l'État à préparer un plan «ambitieux» de relance par l'investissement, à inciter les ménages aisés qui ont épargné durant la crise à consommer plutôt qu'à investir dans l'immobilier et à prendre de nouvelles mesures redistributives pour contrer l'augmentation des inégalités liées au Covid.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats