Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Les prix pétroliers et la reprise économique vont booster l'inflation. (photo: Freepik)

17 février 2021 12:29

Prix au Luxembourg

Une inflation reboostée en 2021, un index en 2022

LUXEMBOURG - Le Statec prévoit une reprise de l'inflation dans ces prochains mois, stimulée par les produits pétroliers, la reprise économique et l'indexation prévue en 2022.

Les prix des produits pétroliers ont augmenté de 11% entre décembre et janvier, la faute à l'introduction de la taxe CO2 au 1er janvier et à la hausse du brent sur les marchés internationaux. Le montant de la facture de mazout de chauffage a ainsi grimpé de 19,6%, le prix du gaz de ville de 10,3% et à la pompe, le diesel et l'essence sont plus chers (+8,3% et +7,5%). Les prix des produits dérivés de l'or noir restent toutefois 8,4% inférieurs à ceux de janvier 2020.

Côté alimentation, les prix ont progressé de 0,5% en un mois avec des différences selon les produits. Ainsi, note le Statec, le prix des poissons et des fruits de mer a augmenté de 4,5%, celui des légumes frais de 7,4% par rapport à décembre alors que la viande séchée (-2,7%), le lait entier (-3,5%) et les pommes de terre (-1,4%) sont moins chers. La hausse des prix des services financiers (+1,8%), des salons de coiffure et d'esthétique (+1,6%) et de l'entretien et des réparations des voitures (+1,5%) «ont eu un impact visible sur les résultats du mois de janvier».

Un index sans doute à la mi-2022

Le taux annuel se fixe à 1,9% contre 0,6% un mois plus tôt, l'institut statistique expliquant que - contrairement aux autres années - , l'effet des soldes, décalés en raison de la pandémie, ne se fera sentir qu'en février. En neutralisant l'effet soldes de janvier 2020, le taux annuel d'inflation ne serait que de 0,4%.

Dans ses prévisions, le Statec estime qu'après un «profil chahuté sur les deux premiers mois de l'année, l'inflation devrait se stabiliser à un niveau relativement élevé - proche de 2% - sur le restant de l'année», soutenue «par le redressement des prix pétroliers», «la reprise économique et une nouvelle tranche indiciaire en 2022». Il anticipe 1,7% d'inflation en 2021 puis 1,8% en 2022, avec une indexation des salaires qui devrait intervenir entre le 1er et le 3e trimestre 2022.

(mc/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats