Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

04 décembre 2019 10:00

Voyage

La magie de l’Islande sublimée en hiver

Les paysages époustouflants de l'île septentrionale Reykjavik se font plus mystérieux à la lumière des aurores boréales.

L’Islande est entrée dans sa phase hivernale. C’est la saison où les gigantesques chutes verglacées semblent se figer tandis que l’on entend le grondement de l’eau sous la glace. Quand les champs de lave, les plages de sable noir, les sols fumants… se recouvrent d’un blanc manteau. L’on peut alors explorer, en moto-neige ou en traîneau tracté par des huskys, ces paysages de tous les superlatifs qui mêlent le minuscule au gigantesque et qui ont inspiré aux Islandais les légendes du «peuple caché» des elfes.

Les journées sont courtes, mais offrent une belle lumière rasante qui laisse place à des nuits sublimées par le spectacle d’une aurore boréale déployant ses couleurs au-dessus d’une lagune glaciaire. L’hiver est également la saison où visiter les grottes de glace qui se reforment sous les glaciers. Le tunnel artificiel du Langjökull mène même à une chapelle où l’on peut se marier.

Pour se réchauffer, on se plongera dans l’une des multiples sources d’eau chaude qui émaillent l’île. On arrosera un carré d’agneau d’une rasade de brennivín, un alcool de pommes de terre. Pour renouer avec une ambiance urbaine branchée, on rejoindra Reykjavik, avec ses maisons colorées auxquelles font concurrence de très beaux graffs. Et on fera le plein d’une musique onirique répondant en écho à la nature. Les Islandais sont très pointus sur leur son.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats