Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

L'ancienne cheffe du parquet anticorruption roumain a pu s'entretenir directement avec le Premier ministre Xavier Bettel. (photo: Editpress)

09 mars 2020 13:33

Parquet européen

Luxembourg, «la capitale juridique européenne»

LUXEMBOURG - La Roumaine Laura Kovesi dirigera le nouveau parquet européen dans les prochains mois au Kirchberg. Elle a rencontré Xavier Bettel lundi.

Nommée à la tête du futur parquet européen en octobre dernier, la Roumaine Laura Codruta Kövesi a été reçue ce lundi au Luxembourg, où elle travaillera donc dans les prochains mois. Au ministère d'État, l'ancienne cheffe du parquet anticorruption roumain a pu s'entretenir directement avec le Premier ministre Xavier Bettel. Ce dernier a profité de l'occasion pour saluer «une étape importante vers la création d’un espace commun de justice pénale dans l’ensemble de l’Union européenne».

Pour rappel, le parquet européen sera chargé de lutter contre la criminalité transfrontalière «portant atteinte au budget de l’UE», notamment la fraude financière à grande échelle. «Ce sera le premier parquet indépendant et décentralisé de l'Union européenne», rappelle le gouvernement luxembourgeois. Pour Xavier Bettel, qui s'est dit «fier», le choix du Grand-Duché pour implanter cette nouvelle institution «renforce le rôle de Luxembourg en tant que capitale juridique européenne».

Le parquet européen devrait entrer en fonction fin 2020 et aura son siège à Luxembourg, au Kirchberg, à proximité immédiate de la Cour de justice de l'UE. Laura Codruta Kövesi le dirigera en tant que procureur européen. Cette femme de 46 ans a été élue par les représentants des États membres. Elle est un symbole de la lutte anticorruption dans son pays, ce qui lui a d'ailleurs valu l'hostilité du gouvernement roumain. Récemment, elle a d'ailleurs été visée par des accusations de «corruption, abus de fonction et faux témoignage».

(nc/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats