Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

La candidate roumaine de 46 ans a recueilli jeudi 17 votes sur ceux des 22 États qui participent à cette nouvelle instance européenne. (photo: AFP)

19 septembre 2019 12:52

Bientôt au Luxembourg

Une favorite pour diriger le parquet européen

LUXEMBOURG - Compromise par des accusations, la Roumaine Laura Kovesi devrait pourtant bien diriger le futur parquet européen qui siégera au Kirchberg dans un an.

L'ancienne cheffe du parquet anticorruption roumain, Laura Codruta Kovesi, bête noire du gouvernement de son pays, devrait prendre la tête du nouveau parquet européen antifraude qui s'installera à Luxembourg, après un vote, jeudi, des représentants des États membres, selon des sources européennes. «Un vote informel a confirmé qu'il y a une majorité suffisante pour soutenir Mme Kovesi», a indiqué une source de la présidence finlandaise de l'UE. Sa nomination devra encore faire l'objet d'un vote formel des États membres.

La candidate roumaine de 46 ans a recueilli 17 votes sur ceux des 22 États qui participent à cette nouvelle instance européenne, chargée de poursuivre les auteurs de fraudes au budget de l'UE, selon des sources européennes. La voie s'était dégagée pour Mme Kovesi après l'annonce mi-juillet par la Roumanie que la France était désormais prête à la soutenir. Le candidat français, Jean-François Bohnert, a depuis été choisi pour diriger le parquet national financier en France.

«Corruption, abus de fonction et faux témoignage»

La Roumanie avait prévenu qu'elle ne voterait pas pour Mme Kovesi, visée par des accusations de «corruption, abus de fonction et faux témoignage» dans un dossier ouvert par une nouvelle juridiction disciplinaire critiquée par Bruxelles. Organe indépendant censé être opérationnel fin 2020, le parquet européen sera chargé de rechercher, poursuivre et renvoyer devant la justice les auteurs d'infractions portant atteinte aux finances de l'UE, telles que la corruption ou la fraude transfrontalière à la TVA excédant 10 millions d'euros.

Le futur parquet siégera au Kirchberg, au cœur du pôle judiciaire européen, à proximité immédiate de la Cour de justice de l'UE.

(L'essentiel/afp)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats