Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

07 janvier 2021 10:51

En novembre au Luxembourg

Hausse de 30% de la mortalité chez les hommes

LUXEMBOURG - Une surmortalité élevée (toutes causes confondues) a été observée en novembre, par rapport aux années précédentes. Les hommes sont les plus touchés.

Décès en novembre 2020
Infogram

Au mois de novembre, le Statec a dénombré 530 décès de résidents, toutes causes confondues (274 hommes et 256 femmes). Comparé au mois de novembre des années précédentes, ce chiffre a augmenté de 31,2% (404 morts en 2019) et de 48% (358 décès en 2018). Le coronavirus a durement frappé le pays, qui comptabilise désormais 517 victimes depuis le début de l'épidémie, en mars.

Et la mortalité a été la plus forte à l'occasion de la deuxième vague de Covid: le Statec a noté une surmortalité très élevée entre le 23 et le 29 novembre. Ce sont les hommes qui sont les plus touchés. Chez les femmes, la surmortalité est restée modérée toute l'année. À noter que l'âge moyen des personnes décédées du Covid, durant les dix premiers mois de 2020, est de 80 ans pour les femmes et 74 ans pour les hommes.

Avant le premier décès dû au Covid enregistré le 13 mars, la mortalité au Luxembourg était pourtant en déclin, rappelle le Statec. Le taux de mortalité (nombre de décès/population moyenne) a été évalué à 6,6‰ les 11 premiers mois de l'année 2020. Pour la même période, il était à 6,5‰ en 2018 et 6,3‰ en 2019. Malgré ce chiffre alarmant, le Statec a tenu à préciser que «la surmortalité au Luxembourg est donc relativement limitée surtout en comparaison avec les autres pays européens».

(L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats