Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

03 mars 2021 12:47

Au Luxembourg

Les infractions des poids lourds font froid dans le dos

LUXEMBOURG - Les Douanes et Accises ont constaté de graves infractions, lors d'une campagne de contrôle du transport des marchandises, la semaine dernière.

L'Administration des douanes et accises (ADA) a mené, la semaine du 22 février, une campagne de contrôle du transport de marchandises au Luxembourg. Les agents ont constaté, et puni, de nombreuses infractions, dont certaines font froid dans le dos et auraient pu avoir de graves conséquences. En cinq jours, 70 camions ont été contrôlés et deux procès-verbaux et 87 avertissements taxés ont été dressés, pour un total de 25 411 euros.

L'ADA, dans un communiqué publié mercredi, égrène une longue liste d'infractions. Ainsi, un camion a été intercepté sur l'A6. Il transportait des liquides toxiques dans de vieux conteneurs expirés. Il emmenait sa cargaison de la Belgique vers la France. Les agents ont escorté le camion vers la société Lamesch, où les liquides ont été transbordés vers des conteneurs adéquats. Une amende de 500 euros a aussi été dressée parce que le Luxembourg ne figurait pas sur les papiers de transport. La société de transport devra aussi payer pour les conteneurs inadaptés.

23 tonnes, une seule sangle

Un autre véhicule, français celui-ci, qui transportait des bottes de foin, a lui cumulé les infractions. La cargaison atteignant 4,80 m de haut, alors que la hauteur maximale sans autorisation spéciale est de 4 m. En outre, les bottes de foin étaient mal arrimées, le camion, acheté en avril 2020, qui n'avait jamais été immatriculé au nom de son nouveau propriétaire, n'était pas assuré et le chauffeur ne disposait pas d'une eurovignette valable. Des infractions sur les temps de conduite et de repos, ainsi que l'utilisation d'un gasoil coloré sans autorisation complètent le tableau. Montant total des sanctions pour ce seul poids lourd: 4 023 euros, dont 1 500 pour le gasoil.

Pas rassurant non plus pour les usagers, le coup de la charge qui menace de tomber. La brigade Transport de l'ADA est ainsi tombée sur une cargaison qui avait glissé sur la remorque et menaçait de chuter, parce qu'elle était mal fixée. Le conducteur a pu repartir au bout de 36 heures, une fois que tout était à nouveau empilé correctement et bien fixé. Montant de l'amende: 250 euros. C'est aussi le montant de la sanction pour une autre charge, pesant 23 tonnes, et attachée avec une seule sangle! En outre, la remorque ne comportait pas assez de points d'arrimage pour fixer les 26 sangles nécessaires. Il a fallu assurer le tout à l'aide de tapis antidérapants.

L'ADA conclut en expliquant arrêter aussi régulièrement des camions dont les pneus ne correspondent pas aux normes. L'un d'entre eux est d'ailleurs toujours immobilisé, et le sera jusqu'à ce qu'il ait de nouveaux pneus. Outre 145 euros d'amende, le chauffeur perd deux points sur son permis. Toutes ces infractions ont été constatées alors qu'il y a un mois seulement, le président de la Sécurité routière, Paul Hammelmann, déplorait que «les poids lourds sont impliqués dans de trop nombreux accidents graves».

(jw/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats