Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

L’homme estime qu'il descendait à environ 50 km/h lorsque l'engin l’a percuté à la tête. Image d’illustration. (photo: Téléverbier)

20 août 2020 15:46

En Suisse

Il descend en tyrolienne, un drone le percute

En pleine descente d'une tyrolienne en Suisse, un homme a été heurté par un engin téléguidé en début de semaine, le blessant à la tête. Le drone était piloté par un touriste.

Un homme a été percuté à la tête par un drone, en début de semaine, alors qu'il effectuait la descente de la tyrolienne du Mont-Fort, une montagne des Alpes valaisannes, près de Verbier, en Suisse. L'engin était piloté par un touriste.

L'accident s'est déroulé à une trentaine de mètres de l'arrivée de la tyrolienne, témoigne l'accidenté, jeudi, dans le Nouvelliste. Il estime qu'il descendait à environ 50 km/h lorsque l'engin l’a percuté à la tête. Photo de la plaie à l'appui, le quotidien suisse indique que la victime a été secourue sur place par un médecin en vacances. Il s'est ensuite rendu dans une maison de santé.

«Incident malheureux»

«C'est un incident malheureux», déplore Laurent Vaucher, exploitant du site. Il précise qu'aucun employé du domaine n'est impliqué et souligne n'avoir aucune prise sur ce type d'initiative privée.

Les drones sont interdits sur tout le domaine, sauf autorisation expresse. La réglementation européenne en matière de drone, que la Suisse devait adoptée dès le 1er juillet 2020, a été repoussée de six mois en raison de la crise provoquée par le coronavirus. Elle exigera notamment que les exploitants de drone de plus de 250 grammes s'enregistrent et passent un examen en ligne.

Autre cas similaire

Un autre accident du même type s’est produit près de Zurich, au début du mois d’août. Un jeune homme de 23 ans a été sévèrement blessé par l’hélice d’un avion miniature téléguidé. «Son visage était tailladé. J’ai pu le faire descendre du toit, lui ne semblait même pas avoir compris ce qui lui arrivait. Il a perdu beaucoup de sang, mais c’est un gaillard solide», a raconté un de ses collègues au lendemain du drame.

(L'essentiel/Lauren von Beust)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats