Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

26 février 2021 12:45

Covid-19

La solidarité des Portugais face à la crise sanitaire

Les Portugais redoublent de générosité face à la crise sociale provoquée par l'épidémie de coronavirus, mais les besoins ne cessent d'augmenter.

Des aides aux soignants à la distribution de repas dans les rues, en passant par la récupération d'ordinateurs pour écoliers démunis, les Portugais redoublent de générosité face à la crise sociale mais les besoins ne cessent d'augmenter.

La demi-douzaine de camping-cars garés en face de l'hôpital Santa Maria de Lisbonne, le plus grand du Portugal, sont devenus le quartier-général d'une partie des 450 volontaires mobilisés à travers le pays par Ricardo Paiagua, fondateur de l'association «Les Solidaires». «L'Etat n'a pas l'argent pour tout. C'est à nous de nous aider les uns les autres», explique à l'AFP cet entrepreneur de 38 ans, spécialisé dans le marketing et la publicité.

Ordinateurs pour jeunes

Choqué par les images d'ambulances faisant la queue devant des hôpitaux saturés par l'explosion de cas de Covid-19 à la fin janvier, il a sollicité son réseau pour mettre des dizaines de camping-cars à disposition des soignants, pour qu'ils puissent s'y reposer ou manger un goûter préparé par des volontaires reconnaissables à leur pull à capuche blanc.

Un amphithéâtre cédé par la faculté de droit de l'Université de Lisbonne leur permet de stocker à proximité les dons faits pour remercier les soignants de leur dévouement: boissons et barres de céréales, produits d'hygiène mais aussi matelas ou anciens ordinateurs. A la faveur du confinement imposé depuis la mi-janvier, la pression sur les hôpitaux a diminué et, du coup, Ricardo Paiagua et ses volontaires ont commencé à récupérer des ordinateurs pour les enfants qui n'en possèdent pas, alors que les écoles sont passées à l'enseignement à distance.

Collecte de dons

Dans la banlieue sud de Lisbonne, Eva Medeiros et un groupe d'une quinzaine de volontaires préparent dans leurs propres cuisines quelque 500 repas qu'ils distribuent chaque mercredi soir sur une place du centre de la capitale portugaise.

Reconnaissant que les besoins sont en nette hausse, le gouvernement socialiste a doublé les moyens de son programme d'aide alimentaire pour l'étendre à un total de 120 000 personnes. De son côté, l'antenne portugaise de l'ONG catholique Caritas a vu les «situations à risque» progresser de 10% en 2020, et a créé un projet spécial pour aider quelque 10 000 personnes à payer leur loyer ou leurs charges. «Nous sommes confrontés à une augmentation des besoins et, surtout, à de nouvelles personnes faisant appel à Caritas et qui, pour nombre d'entre elles, venaient avant pour faire des dons», précise sa présidente, Rita Valadas.

Dimanche, l'institution lancera sa campagne annuelle de collecte de dons qui, comme l'an dernier, devra rester virtuelle au lieu de mobiliser quelque 4 000 volontaires.

(L'essentiel/afp)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats