Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

09 décembre 2020 07:11

En Suisse

«Un chat gelé dans un tuyau, je n’avais jamais vu ça»

Un chaton d’à peine quatre mois a été sauvé in extremis samedi, grâce à l’intervention d’un passant, en Suisse. Une association a pris en charge le malheureux.

Un chaton l’a échappé belle samedi dernier à Meyrin, dans le canton de Genève, en Suisse. Coincé dans un tuyau posé au sol, l’animal d’à peine quatre mois a été secouru par un passant. «Un client l’a entendu miauler et a réussi à le sortir», raconte Malik, un employé du commerce derrière lequel les faits se sont déroulés. «Il n’était vraiment pas bien. Ça m’a fait mal au cœur de le voir comme ça. J’ai tout de suite appelé SOS Chats», confie le salarié à nos confrères de 20minutes.

En attendant les renforts, Malik enveloppe le bébé chat dans une couverture. Dix minutes plus tard, Valérie Derivaz du refuge pour chats arrive sur place et constate l’état désastreux de la bête. «Il ne bougeait plus. Il était trempé et gelé. C’était vraiment une question de temps. À trente minute prêt, il était mort». Le félin s’était probablement réfugié dans l’habitacle pour échapper à la pluie, estime la spécialiste. Après avoir réchauffé le chaton, elle l’emmène chez le vétérinaire de l’association. Son diagnostic est plutôt encourageant. Le minet souffre de déshydratation, mais ne présente aucune fracture. Le spécialiste réhydrate le malheureux et recommande simplement «des câlins et de la nourriture» pour les jours à venir.

«On lui a mis une couverture chauffante et on le garde sous surveillance pour l’instant», précise Valérie Derivaz qui prévoit de placer le chaton dans une famille dès qu’il aura repris du poids. «Il est très amaigri, mais comme c’est probablement un chat sauvage, on ne sait pas si c’est parce qu’il est resté coincé longtemps ou simplement car il ne se nourrissait pas suffisamment avant», analyse la soignante, pour qui ce sauvetage était une première. «On intervient une ou deux fois par année pour des animaux coincés dans un trou. Mais un chat gelé dans un tuyau, je n’avais jamais vu ça.»

Heureusement, le petit félin se remet de sa mésaventure et a retrouvé son instinct de chasseur. L'association lui a même trouvé un prénom. Désormais, il s’appelle Malik comme l’employé qui lui a porté secours. «Il paraît que ça signifie roi en arabe», ajoute Valérie Derivaz.

(L'essentiel/Leila Hussein)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats