Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

600 tonnes de tomates seront, d'ici l'année prochaine, produites dans la commune belge d'Attert, voisine du Grand-Duché.

19 août 2021 10:54

Production étonnante

600 tonnes de tomates tout près du Luxembourg

ATTERT - La Ferme du Faascht, connue dans le secteur de la biométhanisation, produira bientôt 600 tonnes de tomates dans une serre d'un hectare. Et ce, à deux pas du Grand-Duché.

600 tonnes de tomates seront très prochainement produites à deux pas du Grand-Duché. Petit endroit perdu situé à 500 mètres de la frontière entre le Luxembourg et la Belgique, généralement fréquenté par des agriculteurs et quelques cyclistes, la Ferme du Faascht, localisée à Grendel dans la commune belge d'Attert, finalise actuellement la construction d'une énorme serre d'un hectare.

En Wallonie, rappelle le journal Le Soir, il n'y a actuellement que 12 hectares de serre, contre 1 500 hectares en Flandre. C'est dire l'ampleur du projet qui se concrétise actuellement. En province belge de Luxembourg, des chiffres de janvier 2020 indiquaient que la population consommait 1 800 tonnes de tomates par an. La Ferme du Faascht en produira donc un tiers.

Une pollution en mars 2021

Selon le quotidien régional L'Avenir Luxembourg, les premières tomates, «en grappes, rondes et charnues», sont attendues pour la mi-2022 et il est d'ores et déjà acquis qu'une partie de la production sera écoulée par «La Provençale», célèbre grossiste en livraison alimentaire basé à Leudelange. À terme, 14 emplois seront également créés sur place.

Pour rappel, c'est à partir de cet endroit, en mars 2021, que 500 mètres cubes de digestat s'étaient échappés d'une cuve de méthanisation. Une partie de ce digestat (résidus, ou déchets "digérés", issus de la méthanisation des déchets organiques) s'était ensuite déversé en direction du Luxembourg. De l'eau noire avait été remarquée dans la rivière Attert, à Colpach (commune de Ell) et les secours grand-ducaux avaient dû intervenir pour limiter la pollution. Suite à un incendie dans une cuve de stockage, une conduite avait été endommagée et du digestat s'était alors échappé de la cuve.

De l'eau de pluie sera récupérée

Depuis 2003, la ferme du Faascht produit en effet de grandes quantités d'énergie, «en circuit interne», grâce à la biométhanisation. Force est de constater que l'énergie ne manque pas, et les idées, non plus, pour tenter d'écouler une production de 2 400 kilowatts d'énergie. L'Avenir précise encore que ce chiffre correspond à la consommation d'une ville de 10 000 habitants. Mais que faire avec autant de chaleur et d'énergie? Une idée a dès lors été étudiée: construire une énorme serre chauffée.

Et pour arroser les tomates? Les eaux de pluie qui tomberont sur plusieurs bâtiments et sur la serre seront récupérées dans un bassin de 3 400 mètres cubes. De quoi assurer l'autonomie du site en eau tout au long de l'année. Autre innovation évoquée dans les pages du quotidien régional: la fraction solide du digestat servira également de compost pour permettre aux plants de tomates de pousser plus rapidement.

(fl/L'essentiel )

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats