Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Comme au Luxembourg, des analyses dans les eaux usées ont été effectuées à Metz. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

24 février 2021 12:55

Pandémie

Les variants du Covid atteignent 80% en Moselle

METZ - Les variants sont désormais largement majoritaires dans le département frontalier du Luxembourg, mais la situation demeure stable dans les hôpitaux.

Les autorités françaises avaient annoncé une présence très majoritaire des variants sur le territoire pour le mois de mars, la Moselle a un peu d'avance. Beaucoup plus concerné que le reste du pays, le département frontalier du Luxembourg se distingue avec une présence des variants estimée à 80%, a indiqué la préfecture.

Contrairement à ce qui avait été envisagé, c'est le variant sud-africain/brésilien beaucoup plus répandu (55%) que le variant anglais (20%). Le virus «originel» de l'année passée ne concerne plus «que» 20% des cas. Rappelons que les mutations de virus sont normales et attendues et que ces variants ne rendent pas la maladie plus létale.

Situation stable dans les hôpitaux

La problématique tient plutôt à une éventuelle résistance aux vaccins, mais surtout à une hausse de la contagiosité, ce qui pourrait amener davantage de personnes à contracter le Covid-19 et donc à engorger les services hospitaliers. Sur ce point, la Moselle limite la crise pour le moment avec un taux d'occupation des lits de réanimation en dessous de 90% et des hospitalisations stables.

Le taux d'incidence demeure particulièrement élevé en Moselle avec 315 cas pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, il était de 176 cas pour 100 000 habitants au Luxembourg, entre le 8 et le 14 février. Également concerné par l'apparition des différents variants, le Grand-Duché n'était pas encore en mesure de fournir des «résultats représentatifs» de la prégnance de ces mutation sur le territoire.

(th/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats