Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Christine Boutin est toujours prête à défendre Jésus... même quand il joue au football.

22 février 2021 15:25

Christine Boutin

Elle se trompe de «Jésus», Internet la crucifie

L'ex-ministre Christine Boutin a confondu le Christ avec le joueur de Manchester City, dans un échange sur Twitter. Une confusion qui a suscité beaucoup de moqueries.

Il ne s'agit pas d'une révélation. L'ex-ministre française Christine Boutin est une fervente chrétienne. Une foi inébranlable qui lui joue parfois des tours, comme ce lundi sur Twitter. Toujours enclin à défendre ses convictions religieuses, la femme politique de 77 ans a répondu avec entrain à un internaute qui se demandait «à quoi sert Jesus?», intimant même à ce dernier à «aller se faire voir à un moment donné».

Inacceptable pour Christine Boutin qui a pris son clavier pour défendre son prophète: «Et vous? Qu’avez vous fait pour stopper les désastres? Jesus nous laisse Libres et c’est un immense cadeau. Tout cela n’est le résultat que de nos lâchetés, négligences, paresses...».

Problème, le twitto en question ne faisait aucunement référence au Christ, mais bien à l'attaquant de Manchester City, Gabriel Jesus, auteur d'une prestation peu convaincante contre Sheffield. Le Brésilien a ouvert le score avant de disparaître progressivement de la partie.

«Je parle du joueur de Manchester City, lâchez ma veste et passez une bonne journée», a répondu l'internaute. L'échange a été largement partagé sur Twitter par des utilisateurs hilares. Pour la plupart, Christine Boutin a manqué une occasion de se taire. Et malheureusement pour elle, la notion très catholique du pardon n'est que très peu partagée...

Certains ont même mis en place, «l'équipe type» très pieuse de Christine Boutin. Sur la feuille de match figurent les indispensables Chrétien, Lacroix, Pastore et bien évidemment Messi.

Consciente de son erreur, l'ex-membre de l'UMP a préféré jouer la carte de l'auto-dérision. Interrogée sur la capacité de cette équipe à gagner la Ligue des champions, Christine Boutin a répondu avec deux émoticônes hilares: «Peut-être si Jesus s'y met».

(th/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats