Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Plus de 4,5 millions de personnes ont déjà reçu la première dose d'un des vaccins contre le Covid-19 aux États-Unis. (photo: AFP/Joseph Prezioso)

05 janvier 2021 13:47

Aux États-Unis

Il fait le buzz après avoir reçu le vaccin en avance

Un étudiant, qui a reçu une dose de vaccin contre le Covid-19 alors qu'il ne fait pas partie des personnes prioritaires, fait le buzz sur la Toile.

La vidéo d'un étudiant de Washington recevant une dose de vaccin contre le Covid-19, alors qu'il ne fait pas partie des catégories de population prioritaires, avait été visionnée plus de 700 000 fois sur TikTok, lundi.

Une pharmacienne de supermarché, constatant qu'il lui restait deux doses de vaccin qui allaient périmer, a proposé à cet étudiant en droit et à un ami de les leur administrer. «Elle s'est tournée vers nous et nous a dit: "Hé, j'ai deux doses du vaccin et je vais devoir les jeter si je ne les administre pas à quelqu'un. On ferme dans dix minutes. Vous voulez le vaccin Moderna?"», raconte l'étudiant, David MacMillan, à NBC.

@justlydeserved

#vaccine #Welcome2021 #bye2020 #covidvaccine #vaccinecoronavirus @dr.eric.b

♬ Celebrate the Good Times - Mason

La campagne de vaccination qui a débuté mi-décembre aux États-Unis, concerne principalement les soignants pour le moment, et David MacMillan n'était donc pas prioritaire pour recevoir le vaccin, selon les recommandations des autorités sanitaires américaines. Lui qui salue la pharmacienne comme une «héroïne», dit en avoir profité pour informer autour du vaccin en postant la vidéo sur TikTok, où elle a été visionnée plus de 733 000 fois.

«C'est important, quand il y a autant de désinformation diffusée partout, que les gens puissent voir que c'est une bonne chose, que c'est une chose positive. On devrait être enthousiastes à l'idée de pouvoir combattre la pandémie», commente-t-il sur NBC.

«Heureux de ne pas l'avoir gaspillé»

Il est prévu qu'il reçoive sa deuxième dose plus tard en janvier. La chaîne de supermarchés Giant, soulignant que sa pharmacienne avait ainsi respecté les directives des autorités sanitaires de la capitale américaine, a expliqué que les employés du secteur de la santé qui devaient recevoir ces doses ne s'étaient pas présentés.

«Le vaccin de Moderna est précieux et sauve des vies, et nous sommes heureux de ne pas l'avoir gaspillé et de leur avoir donné une dose à chacun», a commenté Giant, dans un communiqué.

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), plus de 4,5 millions de personnes ont reçu la première dose d'un des vaccins contre le Covid-19 aux États-Unis. Seuls les vaccins conçus par Pfizer-BioNTech et Moderna sont autorisés dans le pays à ce jour.

(L'essentiel/afp)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats