Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

11 février 2021 17:15

États-Unis

«J’attendais depuis si longtemps de les revoir»

Le froid extrême et l’atmosphère calme régnant actuellement dans le nord des États-Unis font apparaître de magnifiques «piliers de lumière» dans le ciel.

Ce n’est ni un montage, ni une image tirée d’un film de science-fiction. Le froid extrême qui frappe actuellement le nord des États-Unis a donné lieu à un spectacle saisissant en début de semaine. D’étranges «colonnes de lumière» semblant transpercer le ciel nocturne ont émerveillé les chanceux ayant pu assister à ce phénomène, notamment à North Platte (Nebraska). «J’avais l’impression de regarder des aurores boréales, parce qu’elles rebondissaient, bougeaient et changeaient d’apparence», raconte à CNN Bill Taylor, météorologue au National Weather Service.

Il ne s’agit pas là d’une invasion extraterrestre mais bien d’un phénomène optique né du mariage entre un froid extrême et une atmosphère calme. Ces impressionnants faisceaux lumineux ne peuvent en effet apparaître que si les températures sont très basses. Ils se forment lorsque les particules de glace proches du sol sont suffisamment légères pour rester en suspension dans l’air. Si les conditions sont calmes, les particules de forme hexagonale peuvent s’empiler verticalement lorsqu’elles dérivent lentement dans l’atmosphère.

Comme un miroir géant dans le ciel, ces particules empilées réfléchissent une source de lumière, à savoir un lampadaire, le clair de lune ou encore la lumière du Soleil. «Plus les cristaux sont hauts dans l’atmosphère, plus le pilier est grand», explique le National Weather Service de La Crosse (Wisconsin). «La température est tombée à -28 degrés la nuit où ces photos ont été prises à North Platte. C’est la nuit la plus froide que nous ayons connue depuis mars 2019», a indiqué pour sa part Darren Snively, météorologue.

Les habitants des régions s’en mettent plein les yeux, comme en témoignent ces clichés publiés sur les réseaux sociaux. «J’attendais depuis si longtemps de les revoir», s’est notamment émerveillée une internaute domiciliée dans le Michigan.

(L'essentiel/joc)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats