Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Ben Kovac (en bleu) défend sur un joueur islandais. (photo: Editpress)

22 février 2021 18:56

Ben Kovac

«Il faut que le Luxembourg soit plus respecté»

Le basketteur Ben Kovac, passé professionnel l'été dernier, revient sur les dernières sorties encourageantes de l’équipe du Luxembourg au Kosovo.

Lors de la victoire du Luxembourg au Kosovo et de la défaite in extremis face à l’Islande en préqualification pour la Coupe du monde, Ben Kovac a confirmé qu’il avait pris une autre dimension depuis cet été et son passage au professionnalisme aux Pays-Bas. Il a été un élément clé dans la fin de match contre le Kosovo (89-99), mais n’a pas pu empêcher la défaite au buzzer contre les Islandais (84-86).

L'essentiel: Quel est votre sentiment après la défaite frustrante contre l'Islande?

Ben Kovac: On a été très tristes deux heures, mais maintenant qu'on réalise ce qu'on a fait, on est fiers. On a fait des erreurs mais on a su les rattraper, avec un super état d’esprit. Personne n’a été égoïste et on a fait tout ce qu’on pouvait. Il y a dix ans, je n'imaginais pas que le Luxembourg puisse faire ça.

Le sélectionneur Ken Diederich a dit que vous étiez la meilleure équipe luxembourgeoise de tous les temps, qu'en pensez-vous?

Je ne sais pas s'il a raison, mais je suis fier qu'il pense ça. Je joue pour le Luxembourg depuis que j'ai 14 ans et j'ai toujours entendu les autres dire qu'on était nuls. Maintenant, je veux que le Luxembourg soit plus respecté. Ces matches, c’est un beau pas en avant. On a montré ce dont on était capables et on a gagné du respect.

Comment voyez-vous l’avenir de cette équipe?

On n’est pas vieux. L’équipe va rester la même pendant quelques années et on va gagner en expérience, donc on ne peut que s’améliorer. Dans le futur, on jouera ces poules pour se qualifier.

Sentez-vous que vous occupez une place différente dans la sélection depuis votre passage chez les pros?

Je me sens plus fort, plus rapide et plus confiant. L’entraîneur m’a dit que j’étais une plus grande pièce de cette équipe maintenant. Avant, j’avais toujours autre chose à penser avec l’école, le travail… Maintenant, je suis focalisé à 100% sur le basket. C’est ce dont j’avais besoin.

(Recueilli par Tom Vergez/L'essentiel)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats