Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

09 juillet 2021 11:42

Euro 2020

En «maladie», elle exulte au stade... et se fait virer

Une trentenaire a inventé une excuse pour rater le travail et assister au match entre l’Angleterre et le Danemark. Repérée à la télé, elle s’est fait licencier.

Employée dans une société spécialisée dans les terrasses et le bardage du Yorkshire, Nina Farooqi mourait d’envie d’aller assister à la demi-finale de l’Euro 2020 opposant l’Angleterre au Danemark. Le hic, c’est qu’en pleine période de vacances, le personnel manquait dans son entreprise et sa demande de congé avait très peu de chances d’être acceptée. La Britannique de 37 ans a donc pris le risque de se faire porter pâle et de sauter dans un train reliant Leeds à Londres, mercredi à midi.

(À 4'10)

Manque de bol pour Nina: au moment du but égalisateur des Three Lions, une caméra de télévision a zoomé sur elle et son amie en pleine euphorie. Pour ne rien arranger, le visage de Nina est également apparu dans une story Instagram de la présentatrice de la BBC Stacey Dooley.

Quand elle a regardé son téléphone à la mi-temps, la trentenaire ne se faisait déjà plus beaucoup d’illusions quant à son avenir professionnel: son visage s’affichait sur les écrans de télévision du monde entier. Des amis établis en Australie et aux États-Unis l’ont même contactée pour lui dire qu’ils l’avaient vue.

Au moment de reprendre le train à 6h le lendemain matin, le couperet est effectivement tombé: Nina a reçu un coup de fil de son patron lui annonçant qu’il ne fallait pas qu’elle se donne la peine de venir travailler. «Ils m’ont dit qu’ils m’avaient vue au match et j’ai été honnête. Mais ils n’ont montré aucune compassion (…) J’ai un peu de regret, personne ne veut se faire virer, mais j’aurais aussi regretté d’avoir raté ça. Je le referais», confie Nina au Daily Telegraph.

(L'essentiel/joc)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats