Navigieren auf L'essentiel Online - Mobile

storybild

Le Luxembourgeois a été très solide à Cortina d'Ampezzo en Italie.

23 février 2021 10:00

Matthieu Osch

«J'ai pris confiance au fur et à mesure des courses»

Classé 31e sur la finale du géant, puis 28e sur celle du slalom, Matthieu Osch a réalisé des Mondiaux bien au-delà de ses espérances.

«L'essentiel»: Vous visiez le top 60, finalement vous terminez 31e, puis 28e... Matthieu Osch: Je n'imaginais vraiment pas pouvoir faire un aussi bon classement. Mais je me sentais à l'aise sur la neige aux entraînements et je savais qu'en produisant mon ski, les résultats suivraient.

Quand est arrivé le déclic? Le déclic est venu lors de la course principale du géant et puis c'est monté crescendo. Je me classe 20e des qualifications du slalom, puis 28e de la course principale. J'ai pris confiance au fur et à mesure des courses et ça a fonctionné jusqu'à la fin.

Sur quel aspect de votre ski avez-vous le plus progressé depuis vos derniers Mondiaux? En 2019, j'avais 19 ans donc je n'étais pas encore au niveau physique auquel je suis maintenant. À force de disputer ce genre de grand rendez-vous, j'arrive mieux à y skier comme sur les autres compétitions. Enfin, techniquement, je me sens aussi plus à l'aise sur les skis qu'il y a deux ans.

Quel objectif vous êtes-vous fixé sur le long terme? Je me suis engagé dans l'armée cet été où j'ai un contrat de trois ans en tant que sportif d'élite. Ces trois prochaines saisons je vais investir tout mon temps dans le ski. Je vise les JO 2022 et les Mondiaux en 2023. Mon rêve serait de me hisser un jour dans les 150 mondiaux pour participer à une manche de Coupe du monde et ensuite pouvoir y faire un top 30.

(Recueilli par Nicolas Grellier)

Recommander

Commentaires

en chargement...

Résultats